Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Débat entre le nouveau gouverneur et le Club de la presse provinciale : Plan d'action pour la relance du développement à Ifrane et Azrou




Cent jours après sa nomination à la tête de la province d'Ifrane,  jeudi dernier, le gouverneur Samsam Jelloul a été l'invité d'une conférence de presse organisée par le Club de la presse provinciale d'Ifrane (CPPI).
Après une intervention au cours de laquelle le président du CPPI a présenté cette association et ses objectifs, le gouverneur  est intervenu pour rappeler l'importance de ce Club considéré comme un organe de promotion de la province sur tous les niveaux et dans tous les domaines.
Après avoir traité des particularités de la province, il s'est dit disposé à la programmation d'une série de rencontres thématiques avec les membres du CPPI surtout en ces temps où notre pays connaît un important débat sur la régionalisation, la réforme constitutionnelle et les élections. Aussi a-t-il invité le CPPI à réfléchir à l'opportunité de créer un centre ou une maison de la presse où ses membres auront la possibilité d'échanger aussi bien leurs informations que leurs expériences à travers l'organisation de rencontres et de séminaires.
Le gouverneur d'Ifrane a, par la suite, livré aux représentants de la presse nationale et régionale membres du CPPI les pistes de réflexion qui lui ont permis d'avoir une vision globale sur le développement sollicité. Ces pistes se répartissent en quatre axes.
Le premier est relatif au développement, à la préservation et au renforcement des réalisations concernant le réseau routier rural, l'adduction d'eau potable en milieu rural et l'électrification rurale puisqu’il existe encore  102 petits villages d'une population globale de près de 13000 personnes à électrifier avec un coût estimé à 160 millions de DH.
Dans l'immédiat, a-t-il noté, on est appelé à lancer en collaboration avec le syndicat intercommunal Attanmia un grand chantier de lutte contre les inondations dont souffrent bon nombre de localités à travers la province. De même, a-t-il précisé, une enveloppe budgétaire de près de 35 millions de DH est prévue pour la refonte et la réparation de toutes les seguias d'irrigation agricole dans la province.
Le second axe abordé par le gouverneur est celui de l'urbanisme. A ce propos, il a souligné que les départements concernés sont sur le qui-vive pour doter très prochainement les différents centres urbains et ruraux des documents d'urbanisme.
Dans ce sens, le gouverneur a précisé que la province d'Ifrane comporte 15 documents d'urbanisme et plans d'aménagement dont 12 sont déjà approuvés deux en cours d'approbation et un seul encore à l'étude.  Par la même occasion, il a rappelé les grands chantiers de mise à niveau que connaissent toutes les collectivités locales et rurales de la province.
Le troisième axe développé lors de cette conférence de presse par le gouverneur d'Ifrane est celui du développement économique qui est appelé à connaître un grand essor à travers le plan Maroc vert qui vient d'être lancé et qui connaîtra un développement très encourageant à travers la mobilisation de terres collectives pour sa réalisation. Le secteur touristique, particulièrement le créneau de l'écotourisme et du tourisme solidaire, va prendre un nouvel élan avec notamment le développement de la capacité d'accueil dans la ville d'Ifrane avec l'ouverture du Projet Biladi et la création  de gites et d'auberges d'accueil touristique de montagne à travers toute la province.
Le quatrième et dernier axe de réflexion soulevé par le gouverneur a porté sur la question environnementale en mettant l'accent sur le projet de décharge publique provinciale contrôlée, et  la réalisation d'une station d'épuration des eaux usées à Ifrane et une autre à  Azrou.
Les membres du Club de la presse provinciale sont, par la suite, intervenus pour demander plus d'éclaircissements concernant quelques projets en cours tels que ceux de la mise à niveau d'Azou, l'assainissement liquide à Ifrane, l'absence de projet d'habitat social dans la ville d'Ifrane.
De même, les correspondants de presse à Ifrane ont mis à l'index le développement de la mendicité et du tourisme rose dans la ville  ainsi que le retard enregistré dans la réalisation du centre hospitalier d'Azrou.

MOHAMMED DRIHEM
Mardi 12 Avril 2011

Lu 599 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs