Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De nouvelles espèces animales découvertes en Indonésie




Un gecko aux yeux jaunes, une grenouille à long nez et le plus petit kangourou du monde... Des scientifiques ont annoncé lundi avoir découvert de nouvelles espèces lors d'une expédition menée en 2008 en Indonésie.
L'équipe internationale de chercheurs n'a pas eu à aller bien loin pour découvrir la nouvelle grenouille. Les scientifiques se trouvaient dans leur campement, dans les montagnes Foja (partie occidentale de l'île de Nouvelle-Guinée), lorsque l'herpétologue Paul Oliver l'a remarquée sur un sac de riz. « Nous étions assis pour déjeuner'», se souvient Chris Milensky, ornithologue de la Smithsonian Institution. «Il y avait cette petite grenouille sur le sac de riz» et Paul Oliver «a réussi à l'attraper»
Après vérification, il s'est avéré que la grenouille, surnommée Pinocchio par les scientifiques à cause de son long nez, était une espèce inconnue. Lorsque le batracien émet des coassements, son appendice nasal pointe vers le haut, mais il se dégonfle quand l'animal est moins actif.
Kristofer Helgen, du muséum national d'histoire naturelle de la Smithsonian Institution, a découvert ce qui pourrait être le plus petit membre de la famille des kangourous, un minuscule wallaby adapté à la vie en forêt. Reste que l'un des animaux les plus étonnants observés lors de l'expédition a été le rare kangourou arboricole à fourrure dorée.
« Il peut sauter sur un arbre et filer rapidement tout en haut », souligne M. Helgen. « Mais au sol, il se déplace en faisant des bonds comme n'importe quel kangourou. » L'ornithologue Neville Kemp a de son côté trouvé une nouvelle espèce de pigeon impérial possédant des plumes de couleurs rouille, blanchâtres et grises. Autres nouvelles espèces découvertes: un rat à poils laineux et une dizaine d'insectes.
L'expédition mise sur pied par l'organisation de défense de l'environnement Conservation International (CI), avec le soutien de la Société National Geographic et de la Smithsonian Institution, s'est déroulée dans des conditions très difficiles. C'était extrêmement humide et il y avait des pluies torrentielles tous les jours'', a déclaré M. Milensky. Le camp s'est transformé en un véritable bourbier. Ces recherches, auxquelles des scientifiques indonésiens ont participé, s'inscrivent dans le cadre du Programme d'évaluation rapide de CI, qui consiste à étudier pendant trois à quatre semaines la biologie d'une zone ciblée.

AFP
Jeudi 20 Mai 2010

Lu 283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs