Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De nouveaux secrets sur la naissance du système solaire




Un groupe international de scientifiques vient d'identifier des grains microscopiques issus d'une étoile proche de notre système solaire qui aurait explosé il y a 4,5 milliards d'années. Les traces de cette supernova ont été trouvées sur la météorite d'Orgueil, un bolide qui a percuté le sol français en 1864.
On sait depuis 40 ans qu'une supernova a probablement explosé il y a 4,5 milliards d'années. Elle serait en partie responsable de la naissance du Soleil. Cette théorie est attestée par des traces de l'existence passée d'aluminium 26 et de fer 60, deux isotopes radioactifs de courte durée de vie trouvés dans les chondrites (météorites pierreuses, ndlr) mais pas sur Terre.
Dans ce contexte, les scientifiques pensaient que l'isotope 54 du chrome (54Cr), tout comme les autres éléments chimiques et leurs isotopes, était réparti de manière homogène dans le nuage de gaz et de poussières qui s'est effondré pour donner notre système solaire. Or, dans les années 1980, ils se sont aperçus que ce n'était pas le cas : les chondrites carbonées comportent un excès d'isotope 54 du chrome. Cet excès n'est pas observé sur Terre. Depuis cette découverte, les chercheurs tentent donc de comprendre comment cet excès de 54Cr a été incorporé dans certaines météorites et pas sur Terre. Les grains anormalement riches en 54Cr sont tellement petits qu'il était impossible de les identifier jusqu'à très récemment. Aujourd'hui, les avancées technologiques permettent d'étudier de telles nanoparticules.
Cette étude a commencé en 2002 lorsque Nicolas Dauphas a séparé des grains extraits de la météorite d'Orgueil en fonction de leur taille, en vue de leur analyse isotopique par sonde ionique. Ce travail s'est terminé seulement l'an dernier. Il aura fallu 3 semaines de traque des grains riches en 54Cr avec une nanosonde ionique installée au California Institute of Technology pour arriver à trouver des nanoparticules présolaires très riches en 54Cr.

Maxisciences
Jeudi 16 Septembre 2010

Lu 200 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs