Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De nouveaux scanners aux aéroports




Une nouvelle génération de scanners va permettre aux passagers de pouvoir à nouveau emporter avec eux des bouteilles dans les avions.
Un scanner qui permet de faire la différence entre l'eau et les liquides explosifs a été mis au point par des scientifiques britanniques.
Les fabricants ont obtenu l'autorisation de l'Union européenne d'utiliser la nouvelle génération de machines à rayons-X dans tous les aéroports d'Europe. Les passagers pourront donc à nouveau transporter leurs boissons personnelles en cabine.
Le dispositif est même capable de vérifier le code barre afin d'être sûr que le contenu de la bouteille n'a pas été modifié.
La machine pourrait ainsi mettre fin au problème de l'interdiction des liquides dans les avions, qui engendre des retards pour des millions de voyageurs dans les aéroports. Le changement devrait avoir lieu en avril 2011.
L'interdiction du transport des liquides dans le bagage à main a été instaurée en août 2006, après la découverte d'un trafic d'explosifs via des récipients contenant des liquides.
Trois Britanniques ont été emprisonnés à perpétuité pour avoir projeté de détruire sept avions, transportant plus de 200 passagers. Ils comptaient utiliser des produits chimiques cachés dans des bouteilles de boissons non alcoolisées.
Les règles de sécurité engendrent des scènes de mécontentement au comptoir de sécurité des aéroports car les passagers sont obligés de jeter avant d'embarquer des bouteilles d'eau, du parfum et même des tubes de crème solaire.
En avril 2011, les règlements permettront l'autorisation du transport à bord des liquides si les aéroports ont d'assez bons scanners.
Le nouveau scanner a été créé par Kromek, une société de l'université de Durham. Il est beaucoup plus sensible et détecte les diverses longueurs d'ondes des rayons-X. Ainsi, un objet peut être distingué en fonction de la longueur d'onde des rayons-X qui le traversent. La nouvelle machine peut alors reconnaître un panel beaucoup plus grand de matériaux que l'ancienne.
Ces scanners permettent également de renforcer la sécurité sur les produits vendus dans les duty-free comme le vin et les spiritueux. Ils peuvent aussi détecter les fraudes : "Si quelqu'un a remplacé le contenu d'une bouteille de whisky par du thé, le scanner saura que ce n'est pas du whisky", affirme Arnab Basu, le directeur exécutif de la compagnie Kromek.

Maxisciences
Mardi 2 Novembre 2010

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs