Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De la mini-série britannique au thriller politique hollywoodien : "Jeux de pouvoir"




En 2003, la BBC diffuse une mini-série réalisée par le Britannique Paul Abbott, "State of Play" (Jeux de pouvoir), qui s'inspire de la campagne électorale de Tony Blair, alors candidat au poste de Premier ministre et les rapports de son équipe avec les journalistes. En six épisodes, la série explorait les interactions entre la presse et la politique, ainsi que les coulisses et l'arrivée au pouvoir du New Labour.
Véritable succès en Grande-Bretagne, achetée et diffusée à l'étranger y compris en France, la série a suscité l'intérêt des producteurs américains, dont Andrew Hauptman et les studios Working Title Films. Le projet a atterri entre les mains du réalisateur britannique Kevin McDonald ("Le dernier roi d'Ecosse"), sur un scénario co-écrit par Tony Gilroy, Billy Ray et Matthew Michael Carnahan.
La série de six heures se transforme en un long-métrage de deux heures. L'action se déroule à Washington et non plus à Londres. Quant à l'intrigue, elle passe de faits réels (la campagne Blair) à une histoire romancée d'armement et d'assassinat politique. Au final, seul survit le titre, "Jeux de pouvoir" (sortie mercredi dans les salles en France).
Stephen Collins (Ben Affleck) est membre du Congrès et préside la comission qui supervise les dépenses de la Défense. Ambitieux, marié à la belle Anne (Robin Wright Penn), ce brillant politicien incarne l'avenir de son parti. Il pourrait même bien devenir un des leaders du pays. Mais lorsque sa jeune assistante est tuée dans des circonstances mystérieuses, il craque en direct devant les médias et soudain, ses secrets refont surface.
Journaliste chevronné et ami de longue date de Collins, Cal McAffrey (Russell Crowe) est chargé par sa rédactrice en chef, Cameron Lynne (Helen Mirren), d'enquêter sur l'affaire. Avec Della Frye, une jeune journaliste aux dents longues (Rachel McAdams), McAffrey tente de découvrir l'identité du meurtrier. Peu à peu, il comprend qu'il s'attaque à un complot qui menace les structures même du pouvoir. Cette fois, ce sont des milliards de dollars et de grandes carrières politiques qui sont en jeu.
Certes, ce "Jeux de pouvoir" n'a plus rien à voir avec le réalisme et l'absence de paillettes de la série originelle. Mais avec son casting impeccable -Russell Crowe, Ben Affleck, Helen Mirren, Robin Wright Penn- et son scénario à tiroirs, sombre et cynique, le film avait tout pour devenir l'un des meilleurs thrillers de l'année: classique peut-être, hollywoodien certainement, mais parfaitement efficace. Au final, ce polar politique parviendrait presque à toucher au but, si ce n'était son dernier rebondissement -un de trop!- qui ôte toute sa force dramatique au dénouement. Du coup, le spectateur se retrouve déboussolé face à cette intrigue trop alambiquée à laquelle il ne croit plus.
Toujours est-il que "Jeux de pouvoir" reste un bon divertissement avec d'excellents acteurs: outre le brillant trio Russell Crowe, Helen Mirren et Robin Wright Penn, une fois n'est pas coutume, Ben Affleck propose un jeu sobre et correct, tandis que la jeune Rachel McAdams remplit parfaitement son rôle de partenaire fraîche et glamour aux côtés du reporter revenu de tout. Quant au scénario politique, il s'inspire des agissements des sociétés privées de sécurité en Irak, à l'instar de la firme américaine Blackwater. Bref, il y avait là tous les ingrédients pour créer un polar politique contemporain, fondée sur des faits et des personnages réels qui sévissent encore aujourd'hui à Washington et dans les couloirs du Congrès américain.

AP
Mardi 23 Juin 2009

Lu 315 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs