Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De la farine et du lait avariés : Le cadeau empoisonné fait aux habitants d’Anemzi




De la farine et du lait avariés : Le cadeau empoisonné fait aux habitants d’Anemzi
Les habitants de la commune rurale d’Anemzi (province de Midelt) accusent les services des affaires sociales de cette province de leur avoir distribué des produits alimentaires avariés. Il s’agit de sacs de farine de 10 kg dont la date limite de consommation a expiré depuis un mois et 12 jours et de  six litres de lait qui ne sont plus consommables depuis trois jours.
A en croire certains témoignages, ces aides alimentaires distribuées dans le cadre de l’INDH ont été mis sous séquestre dans les locaux de la province de Midelt depuis six mois et il a fallu attendre le 3 mars 2011 pour qu’ils soient distribués à la population de la commune d’Anemzi et d’Agdim.
Pire, certains villageois, sous le couvert de l’anonymat, n’ont pas hésité à nous confier que les autorités locales ont été au courant de l’expiration de la date limite de consommation de ces produits et que malgré cela, elles n’ont pas hésité à les distribuer aux villageois. « Lors de l’opération de distribution, un caïd nous a vivement incité à consommer le lait le plus tôt possible. Cette action a suscité la curiosité de certaines gens qui ont vite ébruité la chose», nous a révélé un habitant d’Anemzi.
Pourtant, la diffusion de ces informations n’a pas empêché certains habitants du village, notamment les analphabètes, de consommer cette nourriture, nous a indiqué notre source. « Jusqu’à aujourd’hui, on n’a pas constaté d’intoxication alimentaire. Mais je crois que les faibles quantités distribuées ont joué en notre faveur », nous a-t-il indiqué.
Il a, par ailleurs, saisi l’occasion pour déplorer le caractère absurde et dérisoire de cette aide alimentaire : « Imagine qu’on a droit à cette aide alimentaire une fois par an et qu’elle  comporte seulement un sac de 10 kg de farine, six litres de lait, 250 g de piment rouge, du cumin, du thé, et cinq boites de sucre en morceaux. Surprenant, cette quantité est répartie par famille ».  
Ces habitants ont-ils frôlé une intoxication alimentaire? Selon certains spécialistes, les produits de consommation affichent deux mentions, à savoir celle de la date limite de consommation (mention : à consommer jusqu’au) et une date limite d’utilisation optimale (mention : à consommer de préférence avant le). Ils expliquent que les deux mentions indiquent juste que le produit perdrait ses qualités spécifiques sans pour autant être un danger.
Car, lorsqu’un produit est périmé, les bactéries se multiplient et s’y retrouvent en forte concentration. Et lorsqu’on les ingère en forte concentration, elles peuvent provoquer certains troubles (maux de ventre, diarrhées, etc.), mais rien d’alarmant. Ces bactéries sont dites opportunistes. Les risques sont plus importants chez les personnes immunodéficientes comme les seniors, les femmes enceintes ou les enfants.
D’autre part, certains aliments dégradés ou contaminés (viande crue, œufs, etc.) peuvent contenir des bactéries hautement pathogènes qui, elles, peuvent être dangereuses, même pour un individu en bonne santé. 

Hassan Bentaleb
Vendredi 25 Mars 2011

Lu 671 fois


1.Posté par barichane le 26/03/2011 00:14
vraiment c'est honteux de constater de pareilles erreurs...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs