Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De la Libye à la Tunisie, la contestation ne faiblit pas




En Libye, où la région orientale pétrolifère, autour de Benghazi, était aux mains des rebelles et où d’intenses combats se déroulaient dans l’Ouest, la détermination des insurgés ne faiblissait pas, mais le colonel Kadhafi, qui a demandé vendredi à ses partisans de se mobiliser, maintenait son pouvoir à Tripoli.
Toutefois, dans certains quartiers de la capitale, des tirs ont de nouveau été entendus pendant la nuit.
Les troubles dans ce pays ont fait de 300 à plus de 1.000 morts, selon les sources, et depuis lundi, 40.000 à 50.000 migrants ont fui par les frontières terrestres, leur flux s’accroissant, a déclaré l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Tunisie
Plus à l’ouest dans le monde arabe, un vent de contestation continuait à souffler, avec notamment de violents affrontements samedi à Tunis entre manifestants et forces de l’ordre.
Des incidents avaient déjà suivi dans la nuit de vendredi à samedi la plus importante manifestation depuis la chute du président Ben Ali, au cours de laquelle 100.000 personnes avaient appelé au départ du gouvernement de transition.
Trois personnes sont mortes dans les affrontements samedi entre manifestants et forces de l’ordre en plein centre de Tunis, a annoncé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Algérie
Et si c’est en vain qu’à Alger une centaine de contestataires ont bravé un important dispositif de police pour tenter leur troisième marche en un mois en faveur d’un changement de régime, au Caire, ils ont été près de 2.000 à manifester pour réclamer un nouveau gouvernement.
A noter également qu’une certaine effervescence régnait samedi dans la péninsule arabique.

Yémen
Au Yémen, de véritables scènes de guerre à Aden, dans le Sud, ont fait au moins trois morts. D’importants chefs tribaux ont annoncé devant un vaste rassemblement près de Sanaa, dans le Nord, leur ralliement – après celui de l’opposition parlementaire et des rebelles zaïdites (chiites) – au mouvement de protestation contre le président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans.

Bahreïn
A Bahreïn, au lendemain d’une marche massive de protestation, des milliers de manifestants ont défilé dans la capitale, Manama, aux cris de « Va-t’en Hamad ! « à l’adresse du roi, Hamad ben Issa Al-Khalifa.
Le « dialogue national » censé sortir le royaume de la crise dans laquelle il est plongé depuis près de deux semaines n’a pas encore commencé, ont déploré des responsables de l’opposition, qui attendent des « clarifications » du gouvernement, au sein duquel cinq ministres ont changé de portefeuille.
Un dirigeant en exil de l’opposition chiite, Hassan Mashaimaa, a cependant regagné Manama sans être inquiété par les autorités.

Qatar
Au Qatar voisin, un appel à l’éviction de l’émir Hamad ben Khalifa al-Thani, lancé sur Facebook, a rassemblé samedi plus de 20.000 sympathisants.

Koweït
Plus au nord, au Koweït, un groupe d’opposition nouvellement formé a appelé à des réformes politiques et l’émir cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah a annoncé des mesures sociales de plus de six milliards de dollars.

Irak
En Irak, le guide spirituel de la communauté chiite, le Grand Ayatollah Ali Sistani, a exigé la suppression des avantages que se sont octroyés les hommes politiques irakiens, au lendemain de manifestations de colère qui ont fait seize morts.
Au cours d’une manifestation pour l’amélioration des conditions de vie à Qoubaissa, à 170 km à l’ouest de Bagdad, une personne a été tuée et sept ont été blessées par balle.

Jordanie
En Jordanie voisine, l’opposition a accusé samedi le gouvernement de « manque de sérieux» dans les réformes, au lendemain d’une «journée de la colère» qui a rassemblé des milliers de personnes à Amman pour la plus grande manifestation dans la capitale depuis le début du mouvement de protestation, en janvier.

Syrie
Une page Facebook intitulée «la révolution syrienne contre Bachar al-Assad 2011 » qui comptait samedi soir plus de 25.000 fans appelle à des manifestations «dans toutes les villes syriennes» à une date «qui sera déterminée dans quelques jours».
Sur cette page, sur laquelle figure un drapeau syrien portant l’inscription «soulèvement du 15/3», les organisateurs précisent que la date de l’évènement est actuellement « examinée avec prudence » et « sera précisée dans quelques jours ».
Ils appellent à des manifestations «pacifiques dans toutes les villes syriennes, au Canada, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne et en Australie» pour demander la chute du régime du président Assad.
Ils assurent qu’ils n’appartiennent à aucun parti politique, qu’ils ne sont «que des défenseurs des droits de l’Homme, des militants syriens à l’intérieur de Syrie et en Europe».
D’autres pages similaires sont également apparues sur Facebook, notamment pour soutenir Tal al-Mallouhi, jeune blogueuse syrienne condamnée le 14 février à cinq ans de prison par la Haute cour de Sûreté de l’Etat à Damas pour intelligence avec un pays étranger.
Un autre groupe, non identifié, avait appelé également sur Facebook à «une journée de colère» le 4 février dans toutes les villes syriennes contre la « monocratie, la corruption et la tyrannie».  L’appel de ce groupe Facebook, qui avait réuni des milliers de membres sur ce site, à manifester sous le slogan de « la Révolution syrienne 2011 », n’avait cependant pas été suivi. 

AFP
Lundi 28 Février 2011

Lu 403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs