Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De jeunes talents sur les cimaises de l’Institut français




A l’initiative d’El Mahdi Bouyalitene, lauréat du master spécialisé en marketing et communication de l’Ecole nationale de commerce et de gestion d’Agadir(ENCG), l’Institut français ouvre ses portes à des étudiants et à de jeunes compagnies d’Agadir aux multiples talents.
Une exposition, dont le vernissage aura lieu le vendredi 20 janvier à 18 h 30,se tiendra dans le hall de l’Institut du 17 au 28 janvier et fera découvrir au public gadiri, les travaux de jeunes photographes et plasticiens : Photographies de Ghada Lamghari,Lamia Hmaiddout et Hamza Nidali ; oeuvres plastiques de Housna Benjelloun et Youness Bensiamar.
La musique sera également présente le mardi 17 janvier 2012 à 19h30 à la salle polyvalente de l’IFA. Au programme, musiques en tous genres, du classique au rap en passant par le rock avec un concert classique de piano de Ghita Kettani étudiante à l’ISIAM.Le vendredi 20 janvier  à 19h30, la compagnie Kiproko de l’ENCG d’Agadir présentera la pièce ’’La Tarantella’’ en arabe dialectal à la salle polyvalente. Créé par un groupe d’étudiants passionnés de théâtre en 1994,le club de théâtre Kiproko est parmi les plus actifs de l’ENCG d’Agadir. Les cinq actrices dressent le côté dramatico-comique de la vie de prisonnières toutes différentes les unes des autres,tout en demeurant femmes avec tout ce que cela peut représenter.
Le samedi 21 janvier à 19h30 toujours à salle polyvalente, concert de rap avec Anass Lsan Chaâb et Moâaskar.Anass Nadim, alias Anass Lsan Chaâb,aborde par le rap des thèmes sociaux quotidiens tels que l’immigration, la pauvreté, la violence, le chômage, la drogue, mais aussi des sujets motivants pour les jeunes marocains qui veulent avancer et tracer leur voie. Composé de trois artistes, tous étudiants à Agadir, Moâaskar est le principal groupe défenseur de la scène hip-hop underground à Agadir.
Le samedi  28 janvier à 19h30  à la salle polyvalente de l’Institut, concert de rock : Govils et CCS in the C.L’un des meilleurs groupes de Rock sur la scène marocaine, Govils a remporté de nombreux prix dont le «Tremplin L’Boulevard 2010». Après une longue absence, les Govils remontent sur scène avec un nouveau style, inspiré du Old rock et des musiques marocaines.
Les CCS in the C, quant à eux, ont débuté en tant que formation acoustique sur la plage d’Agadir. Après la rencontre d’un percussionniste, le groupe s’est  spécialisé  dans le british rock et la reprise de morceaux mythiques du rock n’roll.

M.C
Vendredi 20 Janvier 2012

Lu 371 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs