Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De belles perspectives pour les assurances maghrébines

Standard & Poor's prévoit un fort potentiel de croissance à long terme avec une prédominance de l’assurance automobile




De belles perspectives pour les assurances maghrébines
Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie devront connaître dans les cinq prochaines années un fort potentiel de croissance du secteur de l'assurance, indique Standard & Poor's (S&P) dans un rapport publié mardi 29 juillet.
Selon cette Agence de notation financière, les perspectives de croissance des primes d'assurance dans les trois marchés sont prometteuses et devront être supérieures à la croissance du PIB en général.
«Le faible niveau de pénétration de l'assurance et les besoins croissants en produits d’assurance de biens et personnes stimuleront la croissance ces cinq prochaines années», note le rapport.
«Nous nous attendons à ce que l’automobile reste le plus grand secteur d’activité pour le marché de l’assurance du Maghreb, dans un avenir proche», indique les analystes de S&P tout en soulignant que plusieurs facteurs contribueront à la croissance du secteur d’assurance dans cette région.
En effet, nombre d’indicateurs laissent présager que le secteur des assurances connaîtra de beaux jours dans les trois pays. Dans cette perspective, l’assurance automobile demeurera la ligne d’activité prédominante.
La croissance du marché immobilier, la demande croissante de la classe moyenne en produits d’épargne, de prévoyance, de santé  et retraite, entre autres, seront bénéfiques au secteur, estiment les analystes de l’agence. Tout comme le développement des infrastructures qui, à titre d’exemple, devait permettre une croissance de l’ordre de 10 à 20% par an en Algérie.
Les efforts des gouvernements pour développer le secteur et étendre les couvertures obligatoires contribueront également à cette croissance. C’est notamment le cas au Maroc avec l’introduction prochaine de la couverture des risques liés aux catastrophes naturelles ou encore en Tunisie où l’évolution règlementaire récente devrait contribuer à la croissance du secteur.
Quand bien même l’assurance automobile devrait rester la ligne d’activité prédominante dans ces trois pays, il n’en demeure pas moins que les caractéristiques du marché et les dynamiques concurrentielles diffèrent d’un pays à l’autre. Des disparités importantes observées à bien des niveaux.
Le rapport cite, à titre d’exemple, le taux de pénétration de l’assurance qui est de 3,1% au Maroc, 1,8% en Tunisie et seulement 0,6% en Algérie. Il rappelle, par ailleurs, que si la participation de l’État dans les compagnies d’assurance tend à baisser au Maroc, ce n’est pas le cas en Algérie où elle reste relativement élevée.
Selon S&P, la forte croissance du secteur devait «améliorer sa diversification dans un marché qui reste relativement concentré aux mains de quelques acteurs clés».

Alain Bouithy
Jeudi 31 Juillet 2014

Lu 1022 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs