Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De Taourirt à Benkirane




De Taourirt à Benkirane
Taourirt dont vous avez dû entendre parler certainement est une ville dont le présent et le devenir semblent être pris en otage par un certains mode de vie et de conduite ayant été instaurés dans la société Taourirtie par des pratiques irresponsables qui ont fini par détruire le “petit Paris” qu’était Taourirt, devenu par ainsi, un cimetière des beaux souvenirs, des rêves perdus et des droits civiques et politiques des gens. Depuis des dizaines d’années, ce qu’il conviendrait d’appeler un crime organisé a modifié le paysage urbanistique de Taourirt, tué les ambitions légitimes des gens honnêtes, enrichi les acteurs directs dans la gestion des bien publics, de manière spectaculaire, lisible et assassine de tout espoir d’appartenir un jour à un pays qui protège les droits des autres, des impuissants et qui fait régner la loi. Taourirt a été départagée, ses terres ont constitué le terrain de jeu illégal facile et simplifié pour être une source inépuisable de richesse, les terres des collectivités ethniques ont été affectées selon les intérêts personnels de certains, le plus souvent avec la complicité des représentants légitimes de ces terres collectives, les causes pour s’approprier les terres se sont multipliées, les unes affectées à l’industrie, les autres aux coopératives, d’autres à des biens communs, et pourtant rien n’a été fait concrètement, et les raisons pour lesquelles toutes les facilités d’acquisition de ces terres semblent n’avoir été qu’un alibi, un mensonge orchestré, bien monté . Il y a des rumeurs qui circulent à Taourirt sur les implications des uns et des autres, ces rumeurs sont très graves si elles s’avèrent justes et vraies parce que non seulement cela confirmera les rapts des biens communs de Taourirt, mais dévoilera combien certains responsables d’état peuvent se laisser aller aux tentations de gains et de richesse en contribuant à l’humiliation en groupe des gens et à l’écrasement de leur dignité. Ces rumeurs monsieur le chef du gouvernement sont nourris par des fais concrets, existants et qui n’honorent en rien le Maroc new constitution. L’été 2011, les gens de Taourirt attendaient les pas bénéfiques de sa majesté le roi dans leur ville, il était en visite dans l’oriental et Taourirt était au programme, à la surprise générale , cette visite fut annulée, Sa majesté le roi qui n’a jamais manqué un rendez-vous donné aux gens de Taourirt se désengage de sa visite parce que les responsables de Taourirt n’ont rien fait pour honorer cette visite, n’ont rien réalisé et semblent n’avoir même pas compris le sens de l’intérêt particulier accordé par le Roi à la région de l’oriental dans son ensemble, dont Taourirt fait partie. Les habitants de Taourirt en étaient déçus, eux qui n’avaient plus d’espoir avant, qui ont commencé à y croire depuis que sa majesté le roi a visité leur ville et y est le plus souvent revenir, Taourirt s’était embellie, les gens se sentaient motivés et animés à cet important événement qu’était la visite royale, et puis, une simple douche froide, une frustration, un sentiment d’oubli, de désolation et d’angoisse. L’été passé, en juin 2012, le roi est revenu dans la région, Taourirt ne fut même pas citée, ce qui renforce ce sentiment chez les gens de Taourirt d’avoir été oubliés, abondonnés à leurs sorts, laissés en proie à des vautours ayant sucé tout Taourirt et ayant acquis les systèmes de l’état à leur actifs, pour n’avoir jamais fait objet d’enquête ou de contrôle ou de vérifications, ni l’IGF, ni du ministère de l’intérieur, ni celui de l’habitat, ni de la cour de compte, ni même une interrogation posée ici ou là dans les sphères du pouvoir. Comprenez monsieur le chef du gouvernement que Taourirt fait partie du Maroc, et que vous avez la responsabilité et personnellement j’espère aussi la conscience, toute la conscience de vous tourner vers son cas, le Maroc n’est pas uniquement la procédure institutionnelle , projet et expositions au parlement, le Maroc profond ce sont des cas similaires au tragique destin qui suppose une attention toute particulière de la part des responsables, vous êtes le chef du gouvernement, le premier responsable des organes de l’état, vous pouvez tout savoir sur Taourirt, vous pouvez arriver à comprendre comment Taourirt a été répartie en lots, en zones? Comment certains se sont enrichis? Faire la liaison entre les nouvelles richesses et la responsabilité de la gestion des biens publics? Comment Taourirt ne connaît ni culture ni sociale, juste le dur et le bâtiment? Comment les expansions de la ville sont programmées? Comment les conclusions d’intérêts se sont vérifiées entre l’établissement Alomrane et les besoins de la ville de Taourirt? Comment surtout les terres des collectivités ethniques ont été envahies et transférées? Comment les budgets des mises à niveau des régions a été dépensé? Quelle sont les réalisations de l’INDH entre autre? Une simple orientation de votre part en tant que chef du gouvernement, fera agir les autres départements de tutelles pour s’en rendre compte, pour vous rapporter les constats et conclusions, pour vous donner de quoi justifier votre intervention afin de rendre aux gens de Taourirt leurs dignité et leurs biens communs, afin de renforcer chez eux le sentiment d’appartenance au Maroc. Les seigneurs de Taourirt ont leurs hommes à Rabat, leurs soutiens et leurs anges gardiens, tout semble être achetable, sauf la bénédiction de Dieu et sa BARAKA, c’est sûr cette force divine que les gens de Taourirt comptent pour voir monsieur le chef du gouvernement agir pour que justice soit faite et pour remettre les pendules à l’heure. Vous aurez monsieur le chef du gouvernement cette lettre par le site OUJDA CITY, mais aussi par votre email personnel, et par celui officiel de votre département, le lien sera alors envoyé à tous les membres de votre gouvernement, de tous les groupes parlementaires et de tous ces organismes d’état censés assurer la bonne conduite de la gestion publique. Taourirt a besoin d’actions urgentes pour réorienter son devenir, Taourirt a des droits en tant qu’agglomération et en tant que population, vous êtes le premier responsable à protéger ces valeurs en partage. Faites en sorte de joindre votre effort à vos paroles lorsque vous parlez de crocodiles, je viens de vous citer un territoire ou ils se reproduisent à vue d’œil. Tout en espérant que cet écrit suscite votre interêt et votre décision d’agir, je vous prie de croire monsieur le chef du gouvernement en mes respects et hautes considérations.

par Azzeddine Sadki
Jeudi 19 Juillet 2012

Lu 902 fois


1.Posté par le marocain le 19/07/2012 20:41
C'est une lettre que j'ai toujours souhaiter adresser à un responsable du Gouvernement.Mais la peur de ne pas être publiée me fait retenir de ce devoir national.
Sauf erreur,M.Le Ministre de l'Intérieur devrait demander au Gouverneur de lui adresser les copies des journaux datant des années 1990 à 1996,où plusieurs abus ont été signalés,sans jamais inquiéter le moindre des mortels.
Si cette lettre arrivera réellement sur le bureau de M.Le Chef du Gouvernement,celui de M.Le Ministre de la Justice,et de l'Intérieur,je pense,que plusieurs responsables de la ville vont se mettre au régime sec,et devront se mettre au pas avec la population.Comme il est signalé,les terres des collectivités sont partagées,vendues au plus offrant.Des bidonvilles,ne cessent de voir le jour aux alentours de cette ville.Certains fonctionnaires de la Municipalité exercent plusieurs métiers,(exploitation de grand et petit taxi)
Certains responsables aussi exercent une dictature sur le citoyen(ONE,ONEP,la conservation foncière)
La Justice dans la ville est malade(des abus constatés dans le rôle des avocats)
Pour ne pas mentir,une visite de M.Le Chef du Gouvernement doit venir effectuer une visite à travers toutes les artères de cette ville sinistrée.Routes,rues,sont dans un état de délabrement total.La population boit et paie une eau saumâtre.L'hôpital ne répond pas aux besoins d'une population qui ne cesse de s'agrandir.Certains commerçants se sont enrichis illégalement au détriment au pauvre citoyen.
Dans le hay lekdim qui les français ont nommé "le petit paris"c'est l'horreur avec les ordures,le bruit des motocycliste qui la nuit venue ne cessent de parcourir les rues,dérangeant la population.
Est la liste est longue,et Monsieur le Ministre de l'Intérieur doit mettre de l'ordre dans l'administration(Municipalité,Caidat,)
Un grand nombre de fonctionnaires doivent être mutés hors de la province,et une autre équipe doit redonner un nouveau souffle à la ville.
Taourirt,souffre et n'a pas trouvé de responsable à la hauteur pour la mettre sur des bons rails.
J'avais demandé à ce que le Ministre de l'intérieur déclenche une enquête sur le rôle joue par les responsables de la ville quant au refus du Souverain de visiter la ville.Notre ville est sous pression et une main mise lui a porté un coup presque mortel.
Autre chose:le cimetière "Arrahma" est dans un état non pas vétuste,mais dégradant.
On attend une intervention de M.Le Ministre de l'Intérieur,de la Justice et des Habbous.Le reste viendra In cha Allah.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs