Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

David Bloch Gallery : Une «Rétrospective 2010-2011» signée Tanc à Casablanca




La David Bloch Gallery présente l'exposition personnelle de Tanc, « Rétrospective 2010-2011» du 22 septembre au 23 octobre prochains où figureront des travaux réalisés sur toile et sur papier. Le vernissage aura lieu en présence de l’artiste.
Tanc est un musicien artiste plasticien. Artiste résident de la David Bloch Gallery, Tanc a déjà exposé à travers le monde, de Paris à New Delhi, de New York à Shanghai...
Tanc a grandi avec le graffiti. Il considère que l’art de la rue est éphémère et que l’action est plus importante que le résultat. Pour lui « artiste est un mode de vie », l'investissement doit être total et l'intégrité absolu.
Au début des années 2000, il se concentre sur un travail d'atelier et se démarque tout de suite des graffeurs traditionnels par son travail basé sur le trait.
Une recherche sur la synthèse. D'abord de son nom, puis de celle des tags en général, puis des personnes, de la musique, et pour finir de son sujet préféré : la vie.
Essentiellement basé sur le trait, son travail ne cherche pas à être parfait mais plutôt spontané. C'est l'état dans lequel il va définir sa densité et sa rigueur.
Son rythme cardiaque actionne son bras à la manière d'un métronome, il ne doit pas essayer de contrôler ce flux mais juste de comprendre la composition qu'il fait apparaître, en équilibre entre son conscient et son inconscient.
Il compose sa musique et ses toiles d'une manière spontanée. Il est dense ou léger, rigoureux ou déstructuré, Tanc ne joue pas, il vit son art.
Il signe ses toiles comme il signe les murs de ses tags depuis l’adolescence. Cette discipline est d’abord l’exutoire instinctif d’un besoin d’expression : il se réapproprie l’espace urbain en criant son nom à la ville avec force.
Bientôt, les lettres disparaissent et Tanc s’engage dans une recherche formelle abstraite. En concentrant son travail sur le trait et la couleur, il renouvelle la recherche picturale classique en la confrontant à la vivacité première de l’art de la rue : prépondérance de l’action, perfection du geste, acceptation de l’aléa et expression d’une singularité forte.
Avant tout, ses œuvres frappent par leur intensité, leur musicalité et la vibration des lumières et des matières.
L’action, l’énergie et l’émotion de l’artiste touchent le spectateur de la façon la plus sensuelle, intime et immédiate.
Sa pratique musicale exalte cet aspect. Elle navigue entre une musique électronique minimale dansante inspirée par Gerald Donald, (membre des groupes Drexciya et Dopplereffect), de longues balades ambiantes proches de celles de Klaus Shuls, et un côté cinématographique dans la veine de John Carpenter ou Legovelt.
Expérimentale, elle est comme sa peinture : instinctive. La structure de ses morceaux est modifiée aléatoirement dans chacun de ses concerts. Il joue régulièrement lors de vernissages et dans des clubs à travers le monde.
Né à Paris le 11 mai 1979, Tanc vit et travaille à Paris. 

Libé
Jeudi 18 Août 2011

Lu 259 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs