Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dans un théâtre municipal archicomble : Hoba Hoba électrise les Jdidis




Dans un théâtre municipal archicomble  : Hoba Hoba électrise les Jdidis
Petit air d’été au Théâtre municipal d’El Jadida où s’étaient donné rendez-vous, samedi 20, de nombreux Jdidis pour assister au très attendu concert du groupe Hoba Hoba Spirit.
En tournée dans six villes du Royaume, le groupe casablancais s’est produit devant un public nombreux, en transe et totalement acquis, dans une salle archicomble qui n’a pas pu contenir tout ce beau monde. Bien que venus parfois de très loin (et des environs de la ville), ils étaient près de la moitié à n’avoir pas eu la chance de fêter de visu leurs idoles, l’exiguïté de la salle de spectacle du Théâtre municipal n’ayant pars permis d’accueillir tout le monde.
Une frustration que les agents de sécurité, soutenus par leurs collègues de la police, ont eu du mal à gérer, à certains moments, vu la forte pression  du public qui tenait coûte que coûte à accéder à la salle pour partager ce grand moment de détente et de bonheur. Mais aussi célébrer un groupe qui ne l’a pas oublié.
Il faut dire que cela faisait un bon moment que Hoba Hoba Spirit ne s’était pas produit devant ses fans d’El Jadida. Une absence devenue insupportable pour des centaines de Jdidis qui piaffaient d’impatience de revoir leurs idoles et mouraient d’envie de danser à nouveau aux rythmes effrénés et endiablés de ses sonorités. Pour rien au monde, les Jdidis n’auraient manqué ce concert.
Autant dire que cette soirée qualifiée de trouvailles entre un public « orphelin » et un groupe au mieux de sa forme qui a apprécié (à cette occasion) en près de  deux heures tout l’amour que lui portait la petite ville. Et tout particulièrement ces fans qui savent si bien dire et de la meilleure manière « merci » aux musiciens qu’ils aiment et dont ils apprécient le talent.
Ce soir-là, Hoba Hoba Spirit et son leader charismatique Réda Allali a offert une sacrée soirée devant un public totalement séduit qui, debout ou assis, a témoigné toute sa joie d’être là. Car le public, essentiellement composé de jeunes, n’a pas hésité à sautiller, crier sa joie et entonner certains refrains comme pour dire au groupe « Nous restons près de vous, même loin de vous ». Un public très branché et connaissant par cœur la plupart des titres de leurs idoles qu’il reprenait en chœur.  
Une fête « Hoba Hoba spiritienne» très réussie et dont les échos retentissaient encore des minutes après le concert hors du théâtre où quelques incorruptibles attendaient leurs stars pour d’éventuelles  photos souvenirs. Et ce, malgré le froid et la pluie qui n’ont  visiblement pas entamé leur volonté.
Le concert d’El Jadida s’inscrit dans le cadre d’une tournée qui conduira le groupe dans sept villes du Royaume. Après Safi et El Jadida, les « Hoba Hoba spiritiens » se produiront à Béni Mellal  (vendredi 25 février à Dar Chabab, Khouribga (dimanche 27 février à dar Chabab), Khemisset (4 mars à dar Chabab 20 août) et à Taza (6 mars prochain à la Salle de la foire).
Cette tournée vise, entre autres objectifs, à offrir aux fans des petites villes, une fête avant l’heure et de rester le plus possible proche d’un public qui attend d’ordinaire les festivals d’été pour espérer danser. Mais aussi à ranimer les salles de concerts. « Le public a été sympathique et très chaleureux. Il y avait vraiment une bonne ambiance et c’est à notre honneur, car ce que nous voulions, c’est de donner aux gens beaucoup de joie », s’est réjoui Réda Allali, tout en  soulignant que l’idée de cette tournée est de « jouer dans des villes où l’on a peu ou jamais joué. C’est le cas d’El Jadida où nous n’étions plus venus depuis environ 6 ans. Ou encore à Safi, Beni Mellal et Khouribga où on ne s’est jamais produits ».
Une démarche louable (soutenue par Maroc Telecom) qui a assurément plu au public des deux premières villes conquises par le groupe et offre l’occasion à celles-ci d’assurer une animation toute l’année. Qui porte également son soutien à l’Association Mama Assia - Amis des Centres de réforme et de la protection de l’enfance, qui œuvre auprès des jeunes détenus.
A la question : que promettez-vous aux Jdidis pour les remercier de l’accueil qu’ils vous ont réservé ? Réda Allali assure : «Je leur promets qu’on reviendra et les  rassure qu’on adore cette ville même  si nous n’avons pas souvent eu l’occasion de jouer ici. El Jadida c’est chez nous ». A quelque mois de la saison estivale, on peut dire sans risque de se tromper que le groupe Hoba Hoba Spirit vient de franchir avec succès un nouveau palier vers une saison estivale qui promet de merveilleuses envolées et doux déhanchements. Bon vent à l’heureuse bande casablancaise !

ALAIN BOUITHY
Mardi 23 Février 2010

Lu 616 fois


1.Posté par mahmoud le 02/03/2010 01:03
vive hoba
hobawy htal mout

2.Posté par khalilzip le 08/03/2010 18:05
From "14 February To 6 March" And From {Salé} To (Rabat) & (El Jadida) & (Beni Mellal) & (Khemisset) & (Taza), I Go To 5 Concerts Of Hoba Hoba Spirit

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs