Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dans un appel au secrétaire général de l’ONU : Demande de la levée du siège imposé aux femmes séquestrées à Tindouf




Les femmes originaires de nos provinces sahariennes ont demandé samedi au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, d’exiger du Polisario la levée du siège imposé à leurs concitoyennes dans les camps de Tindouf, en territoire algérien.
Saisissant l’occasion de la célébration du 8 Mars, ces femmes ont, dans une lettre lue à l’issue d’une rencontre à Dakhla sur le rôle de la femme sahraouie unioniste dans le soutien au projet d’autonomie et de la régionalisation élargie, dénoncé les violations au quotidien des droits humains perpétrées dans les camps de Tindouf, notamment à l’encontre des femmes, des enfants et des personnes âgées.
Formant l’espoir que ce séminaire, initié par « l’Union internationale pour le soutien du projet d’autonomie du Sahara », donnera un large écho à leur appel, ces femmes sollicitent du secrétaire général de l’ONU d’intervenir pour assurer le respect des droits de l’Homme dans ces camps, notamment le droit à la liberté d’expression, de déplacement et de création d’associations, et à établir des mécanismes juridiques pour procéder à un recensement des habitants des camps de Tindouf.
Les femmes sahraouies appellent M. Ban Ki-Moon à réclamer au Polisario de libérer tous les détenus politiques sahraouis, à lever le black-out médiatique et le siège sécuritaire imposés à « nos frères vivant dans ces camps », à permettre aux délégations médiatiques et des droits humains de visiter librement les camps, et à dévoiler le sort de centaines de citoyens sahraouis marocains et mauritaniens enlevés ou portés disparus depuis 1975.
Les participantes à ce séminaire expriment, dans cette lettre, leur vive préoccupation au sujet des violations des droits des femmes dans les camps de Tindouf, au vu et au su de la communauté internationale, à qui incombe la responsabilité d’intervenir d’urgence pour libérer ces femmes et les soustraire à leur calvaire, pour qu’elles puissent regagner leurs familles et vivre dignement parmi les leurs au Maroc.
Elles rappellent, dans cette lettre, les souffrances psychologiques et la détresse sociale grave vécues au quotidien par les femmes des camps de Tindouf, de manière collective au mépris de leur dignité, et ce en contradiction avec les droits de l’Homme les plus élémentaires, universellement reconnus.
Après avoir évoqué les formes d’exploitation éhontée dont sont victimes ces femmes qui sont confinées dans un statut dégradant et ne vivent que de l’espoir de regagner un jour la mère patrie, la lettre note que ces violations graves des droits des femmes sahraouies sont perpétrées sur le territoire d’un pays voisin, à qui incombe la responsabilité de protéger ces femmes, d’assurer leurs droits à la vie, à la santé, à la dignité, à la sécurité et à la liberté de déplacement pour qu’elles puissent regagner leur patrie.
Les femmes sahraouies participant à cette rencontre réitèrent, par ailleurs, leur soutien indéfectible à l’Initiative d’autonomie des provinces du Sud, qui demeure l’unique choix, réaliste et crédible, pour clore le dossier du Sahara, relevant que les anciennes options proposées pour résoudre ce conflit n’ont abouti qu’à l’échec.
Cette Initiative offre une solution juste et équitable qui sert les intérêts de toutes les parties et réalise la paix dans toute la région, ont-elles soutenu, précisant que l’Algérie et le Polisario, en campant sur des positions obsolètes et qui se sont avérées inapplicables, « entretiennent délibérément la tension dans la région pour servir leurs intérêts».

MAP
Lundi 8 Mars 2010

Lu 216 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs