Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dans son rapport annuel : Le CES appelle les pouvoirs publics à faire mieux et différemment




Dans son rapport annuel : Le CES appelle les pouvoirs publics à faire  mieux et différemment
Le Conseil économique et social (CES) vient de rendre public son premier rapport annuel. Présenté à S.M le Roi vendredi dernier, ce document résume la perception par le CES de la conjoncture économique et sociale.
Il revient d’abord sur les faits marquants de l’année 2011, caractérisée par des bouleversements internationaux et régionaux d’une rare ampleur qui ont impacté le Maroc et induit de profondes réformes tant sur le plan constitutionnel que social.
Le CES souligne à cet égard les atouts certains du Maroc, mais il note que, dans le contexte de crise internationale, notre pays affronte des fragilités économiques et financières accrues et des défis sociaux persistants.
Sur ces bases, le rapport du CES développe des points de vigilance et des recommandations sur lesquels le Conseil souhaite attirer l’attention des décideurs. Notamment  le développement des valeurs citoyennes, l’augmentation de la compétitivité de l’économie, une plus grande justice sociale et une meilleure répartition de la solidarité, l’amélioration de la gouvernance et de l’efficacité des politiques publiques.
Le CES rappelle en substance que la mise en œuvre de la nouvelle Constitution est un défi pour l’Etat et la société. Et ce par l’ampleur des réformes qu’il faudra décliner en pratique et dans un temps limité. Le Conseil demande donc l’engagement de tous pour rendre effectifs les libertés et les droits fondamentaux, assurer la suprématie de la Constitution et le respect de l’autorité de la loi, développer la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes, et veiller à l’équilibre entre les droits et les devoirs de la citoyenneté, tout en répondant aux attentes économiques et sociales urgentes des citoyens.
Pour lui, il est également important de traduire ces réformes structurelles en actions qui affectent positivement la vie des citoyens, et ce d’autant plus que persistent un mal-être social et une défiance vis-à-vis des politiques publiques et de leur capacité à redresser rapidement la situation économique et sociale.
Le CES rappelle dans ce sens l’augmentation au cours de l’année passée du nombre d’occupations illégales du domaine public par des manifestants et des grèves dans les secteurs privé et public. Une situation qui doit, selon lui, pousser les pouvoirs publics à mettre en place de nouveaux mécanismes d’intermédiation sociale et de régulation des conflits du travail  tout en incitant les entreprises à la certification en matière de «Responsabilité sociale».
A propos de la persistance du chômage des jeunes, le CES appelle le gouvernement à rechercher  des solutions qui mettent l’accent notamment sur la promotion de l’auto-emploi et de la Très petite entreprise ainsi que la  constitution d’une instance nationale de l’emploi, soutenue par un observatoire national.
Le CES considère également que l’économie sociale et solidaire pourrait contribuer à relever les défis de l’emploi et de la cohésion sociale, en complémentarité avec l’économie de marché.
En matière de protection des femmes et des enfants, des avancées ont été réalisées sur le plan législatif, mais, indique le Conseil, des carences subsistent toujours dans l’application de certaines lois, relatives à la violence à l’égard des femmes, au travail des enfants et à la protection des enfants abandonnés, qui demeurent des phénomènes sociaux répandus.
Après avoir mis à l’index un accès encore inégal à la santé de base et un rendement insuffisant du système éducatif, le CES a appelé au développement du potentiel d’innovation du pays en s’appuyant sur une politique publique visant à mobiliser, à la fois, les acteurs publics et privés, autour d’un dispositif national de recherche et d’innovation et à mettre en place des mécanismes incitatifs pour la promotion des activités de recherche et développement.
Le Conseil estime en outre qu’une politique culturelle plus active aurait un impact majeur sur le développement économique et social du pays, en particulier en matière d’ancrage des valeurs de citoyenneté, de civisme et de tolérance et en matière de renforcement de la cohésion sociale. Ainsi, le développement de l’accès aux services culturels sera-t-il de nature à favoriser la construction de l’individu, en particulier les jeunes, en renforçant leur capacité d’adaptation et leur autonomie, tout en contribuant à la construction de l’identité nationale à partir de la prise de conscience des spécificités du pays, de son ouverture sur son environnement international et de sa place dans le monde.
A cette fin, le Conseil souligne que pour répondre au défi majeur de l’inclusion des jeunes, les pouvoirs publics doivent s’engager dans une stratégie volontariste définissant une offre politique et institutionnelle susceptible de les mobiliser et de les intégrer dans la vie publique de manière durable. Le Conseil appelle, en particulier, à surmonter les insuffisances des politiques sectorielles et à suivre une approche transversale et partenariale avec et pour les jeunes. Il appelle, en outre, à activer la mise en place du Conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative et du Conseil national des langues et de la culture marocaine, pour qu’ils assument leurs rôles constitutionnels en tant qu’institutions et cadres de concertation dans les domaines de la culture et de la jeunesse.
Pour le CES, il faudrait, en définitive, que notre pays fasse «mieux» et «différemment».

Libé
Jeudi 4 Octobre 2012

Lu 439 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs