Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dans les forêts suédoises, Vaexjoe, la ville la plus verte d'Europe




Dans les forêts suédoises, Vaexjoe, la ville la plus verte d'Europe
La ville suédoise de Vaexjoe, qui se veut la plus verte d'Europe, se chauffe grâce à la mousse et aux pommes de pin de ses forêts et ses autobus roulent grâce aux déchets alimentaires recyclés. Mais son objectif d'être neutre en CO2 pourrait être menacé par l'attachement à la voiture.
Nichée entre lacs et forêts de pins dans le Sud du pays, Vaexjoe a poussé si loin les principes d'énergies renouvelables, de transports propres et d'économies d'électricité qu'elle se revendique "ville la plus verte d'Europe".
"On a commencé très tôt", rappelle à l'AFP le responsable environnement de la municipalité, Henrik Johansson.
"Nos élus ont réalisé dans les années 60 que si la ville devait connaître un essor, il fallait nettoyer les lacs. Ils avaient été pollués par l'industrie drapière au XVIIIe siècle, puis par l'expansion de la ville", ajoute-t-il.
La réhabilitation du plus pollué d'entre eux, le lac Trummen, connu dès le XVIIIe pour sa pestilence, a servi de catalyseur pour des projets environnementaux plus ambitieux.
"Quand j'étais enfant, on n'aurait jamais rêvé de nager dedans, mais aujourd'hui on le peut", se félicite le fonctionnaire territorial de 39 ans. "C'est quelque chose qui s'est imprimé dans l'esprit des gens: si on veut vraiment quelque chose, on le peut".
Dès les années 1990, alors que le grand public ne s'intéressait guère au changement climatique, le conseil municipal se donne des objectifs ambitieux: abandonner les carburants fossiles avant 2030 et diviser par deux les émissions de CO2 en moins de 20 ans. Le résultat? Aujourd'hui, les émissions de gaz carbonique sont réduites de moitié par rapport à 1993. Elles sont parmi les plus faibles d'Europe, à 2,7 tonnes par habitant et par an, et de moitié inférieures à la moyenne suédoise, qui est déjà basse.
Comment? La ville a remplacé les hydrocarbures qui servaient au chauffage par la biomasse. 
La ville avait mis en place dans les années 70 un réseau urbain qui chauffe et fournit de l'eau chaude pour toute la ville à partir d'une chaudière centrale.
Et elle a été pionnière en faisant le choix de l'alimenter avec les déchets de son industrie forestière.
A cette centrale en périphérie de la ville, son directeur Björn Wolgast ramasse une poignée de brindilles enchevêtrées avec de la mousse et de l'écorce, puis inhale son odeur âcre de pin, tandis qu'une pelleteuse dépose une pile de ce matériau sur un tapis roulant.
"C'est une énergie totalement renouvelable. Les forêts suédoises en produisent plus que nous n'en prenons", précise-t-il. "Et nous renvoyons la cendre pour fertiliser la forêt".
La centrale chauffe les logements et l'eau de 90% des 60.000 habitants de la ville, et fournit 40% de l'électricité. Grâce à des filtres, les émissions sont quasi négligeables, 20 fois inférieures à la limite autorisée.
La ville encourage la conversion de terres agricoles en culture biologique et la réduction de la consommation de papier. Quand la mairie a lancé la collecte des déchets organiques, deux tiers des ménages se sont portés volontaires (en échange d'une facture de ramassage des ordures réduite). Aujourd'hui, tous les bus municipaux roulent au biogaz d'origine locale, produit en recyclant les déchets alimentaires et des égouts.

AFP
Samedi 15 Février 2014

Lu 464 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs