Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dans l’attente du rapport d’autopsie, le doute plane sur le décès de Bouchra

Les femmes demeurent les premières victimes de violence




Dans l’attente du rapport d’autopsie, le doute plane sur le décès de Bouchra
Suicide ou meurtre ? Il ne s’agit nullement d’un  polar mais d’une réalité amère, celle qui s’est  traduite par le décès de Bouchra, une jeune femme de 19 ans, le 27 octobre dernier. Sa famille voudrait en avoir le cœur net avant de procéder à son inhumation. Elle attend impatiemment les résultats du rapport d’autopsie dont les conclusions pourraient confirmer la thèse d’un meurtre suite aux violences dont leur fille a été victime de la part de son mari. Que justice soit faite et que le coupable soit puni.  Telles sont les réclamations de la famille de la victime qui  a trouvé refuge auprès des associations féminines. Ces dernières n’ont pas hésité à lui  prêter main forte.         
Bouchra est un nom de plus  qui s’inscrit dans la liste qui ne cesse de s’allonger de toutes les victimes de violences faites aux femmes. En fait, cette fin tragique n’a rien de surprenant quand on remonte au début d’une histoire aux  relents de perfidie et de trahison. Tous les ingrédients d’une tragédie sont réunis. Selon les dires de sa famille, Bouchra était promise à un  bel avenir. Bac en poche, elle aurait pu poursuivre brillamment ses  études supérieures. Mais elle s’est trouvée prisonnière d’un mariage que ni elle ni sa famille n’ont  jamais désiré. Un engagement qui lui a été imposé après qu’elle ait vécu les affres d’une séquestration  et d’un viol. Bien évidemment, la seule issue qui s’imposait  afin de  sauver les apparences, c’était de se marier avec son bourreau. Ce dernier, d’après les témoignages de sa famille, a fait de son quotidien un enfer. Il se délectait à la faire souffrir. Violences physiques, violences psychiques, tout lui était permis. Un calvaire qui a duré pendant quatre mois avant le décès de la jeune femme. Le mari persiste et signe. Pour lui, sa femme s’est suicidée. Quant à l’entourage familial de la victime, il l’incrimine et le désigne  comme le principal coupable. Mais en fait, seul le rapport d’autopsie est  à même de dévoiler la vérité dans cette affaire.
Malheureusement, le cas de Bouchra est loin d’être unique, elles sont des dizaines voire des centaines à subir en silence la violence de leur conjoint, père ou frère…Quelque part, d’aucuns finissent par l’admettre  comme une fatalité alors qu’il n’en est rien. Sur le terrain, les associations œuvrant dans le domaine des droits de l’Homme n’ont de cesse de  pousser des coups de gueule.  A coups de sit-in, de manifestations, de rencontres, elles essaient, autant faire se peut, d’interpeller et l’opinion publique et les dirigeants politiques sur l’urgence que revêt la situation . Des actions qui ont fini par payer puisque le projet de loi n°103-13  sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes sera discuté aujourd’hui au Conseil de gouvernement. Un premier pas dans un long processus législatif. En effet, ladite loi a longtemps sommeillé au fond des tiroirs du Secrétariat général du gouvernement.

Nezha Mounir
Jeudi 7 Novembre 2013

Lu 1670 fois


1.Posté par Chenevard sabah le 07/11/2013 13:12 (depuis mobile)
J '''' Arrive pas à comprendre comment un pays musulman moderne s''''est fait mariiez des jeunes filles des jeune femme à leurs violer!!! Ca veux dire , que elles sont violé encore pendant des années

2.Posté par atika le 19/11/2013 21:28 (depuis mobile)
c t une honte de la marier avc son violeur il merite la peine de mort ces gens croi qe il peuve tt acheter avc largent jespere qe justice soi faite por bouchra et sa famille.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs