Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dakhla clôture en beauté la première Caravane de l’entrepreneuriat

Encouragement de l’initiative privée de jeunes porteurs de projets




Dakhla clôture en beauté la première Caravane  de l’entrepreneuriat
Initiée, il y a une vingtaine d’années, par le mouvement des jeunes entrepreneurs du Maroc, la Fondation Moubadara pour les jeunes entrepreneurs s’est assignée comme objectifs de promouvoir l’investissement et la création d’entreprises, d’encourager l’initiative privée de jeunes porteurs de projets et de moderniser les très petites, petites et moyennes entreprises. C’est dans ce cadre que cette fondation organise la 11ème édition du Salon international des rencontres de l’investissement et de la création d’entreprises. Commencée à Casablanca, le 9 mai dernier, cette manifestation était l’occasion pour lancer la 1ère édition de la caravane de l’entrepreneuriat.  Organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi et sous l’égide du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, cette caravane qui a fait le tour de toutes les régions du Royaume fait escale à Dakhla. C’est ainsi que le Centre régional de l’investissement de Dakhla a abrité, ce vendredi 20 juin, l’une de ces rencontres qui a réuni les jeunes porteurs de projets, les représentants du tissu associatif ainsi que différents partenaires susceptibles de contribuer à la promotion de l’investissement et à la création d’entreprises. Dans une déclaration à Libé, le président de la fondation, Moucef Kettani, a indiqué que la fondation organise la première édition de la caravane de l’investissement et de la création d’entreprises. Partant de Kénitra, cette caravane a fait escale dans une quinzaine de villes avant d’arriver à Dakhla, dernière étape de ce périple, en prélude au Salon Moubadara dont la 11ème édition est prévue à Casablanca. Les objectifs de cette caravane, fixés en concertation avec plusieurs partenaires, consistent à  mettre en exergue le rôle de la communication  pour que toutes les institutions ou tous les établissements ayant des programmes visant l’amélioration du climat de l’investissement et l’appui aux projets des jeunes entrepreneurs puissent véhiculer leur message et ainsi combler le déficit en la matière. Soulignant que ce déficit en communications constitue une entrave à la concrétisation des projets que portent les jeunes promoteurs. Ce déficit existe tant au niveau des relations de ces jeunes avec les institutions financières qu’avec les autres institutions.
Il a conclu son intervention en espérant que les concertations avec les différents partenaires rencontrés tout au long du périple de la caravane permettront d’émettre des recommandations à même de contribuer à la réalisation des objectifs fondamentaux de la fondation. 

A.E.K.
Mercredi 25 Juin 2014

Lu 329 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs