Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dakhla affiche ses atouts : Une ville en pleine rénovation urbaine




La ville de Dakhla qui vient d'être secouée par les tristes évènements qui ont fait suite au match de football entre son équipe locale et Chabab Mohammédia est engagée dans une ambitieuse dynamique de rénovation urbaine dont les effets sont de plus en plus  perceptibles tant par la population locale que par les visiteurs de la ville.
Communément appelé «la perle du désert» ou encore « le joyau du Sud», le chef-lieu de la région de Oued-Eddahab-Lagouira, fait progressivement «peau neuve» et change allègrement de structure à la faveur des actions d'aménagement lancés pour lui conférer un agencement urbain harmonieux, corriger les dysfonctionnements constatés et capitaliser l'image radieuse et les atouts de taille dont elle se prévaut.
Le visiteur, qui met pied à terre, aujourd'hui, dans cette ville saharienne ne manquera pas, sans doute, de constater les divers chantiers ouverts dans la cité, ainsi que les changements qui ont transfiguré son «look», notamment en ce qui concerne la voirie, l'aménagement du tissu urbain, l'équipement et la restructuration des quartiers sous-équipés.
Routes asphaltées et ruelles goudronnées, nouvel aéroport, extension du port, corniche aménagée, édifices et établissements publics flambant neuf, habitations et immeubles, hôtels, stades, restaurants, cafés, cybercafés, éclairage public et aménagement de placettes: la ville de Dakhla a bel et bien opéré une mutation tous azimuts et réussi, en quelques années, la gageure d'offrir un visage accueillant qui séduit ses visiteurs et les touristes de divers horizons.
Déclarée l'année dernière ville sans bidonvilles, Dakhla a, en effet, focalisé des efforts d'aménagement et de développement, menés sur tous les fronts (économique, social, culturel, urbain, etc.) pour résorber l'habitat vétuste et insalubre, répondre aux besoins et demande en services des habitants, favoriser leur sédentarisation et asseoir les bases du développement local durable.
Cette dynamique de rénovation et de construction a été favorisée par le lancement de programmes de grande ampleur qui se déclinent par la requalification urbaine, la restructuration des habitations, l'amélioration et l'extension du réseau des routes, la généralisation de documents d'urbanisation, la création de nouveaux services publics, l'implantation d'entreprises et l'accompagnement social des habitants de la région qui comptait, selon le recensement de 2004, quelque 99.367 habitants dont 58.104 vivent dans la ville de Dakhla.
Aujourd'hui, les fruits de ces efforts sont fort tangibles et Dakhla peut désormais se targuer d'une image de marque, celle d'une cité dynamique et prospère et un pôle urbain promis à un bel avenir.
Cette dynamique de rénovation urbaine et de consolidation des équipements socio-économiques est appelée à être confortée au cours des prochaines années à la faveur du programme de mise à niveau et de développement urbain des équipements et des infrastructures de la province de Oued-Eddahab pour la période 2009-2012, doté d'une valeur de 300 millions DH.
Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme, dix projets structurants sont actuellement en cours de réalisation à Dakhla pour consolider le secteur des infrastructures et des équipements et renforcer l'armature urbaine de la ville, tout en appuyant le développement socio-économique que connaît la région.
Ces projets, qui sont à un stade de réalisation bien avancé, concernent, entre autres, la réalisation d'un centre de conférences et d'accueil, sur une superficie de 2 ha et pour un coût global de plus de 32 millions DH, outre un nouveau complexe artisanal sur une superficie de 660 m2, avec une enveloppe budgétaire de plus de 13 millions DH.
Parmi ces projets, figurent également la construction d'une piscine semi-olympique sur une superficie globale de 4.614 m2 (dont 1000 m2 couverte) pour un coût de 7,3 millions DH, la réalisation d'un conservatoire de musique, sur plus de 3250 m2 et pour un coût global de 80,11 millions DH, ainsi qu'un marché de gros au sud de la ville, outre les travaux d'extension du port et de réalisation d'une piste d'athlétisme.
A ces projets, s'ajoutent également la construction d'une médiathèque sur une superficie couverte de 1.200 m2 pour un coût global de 4,9 millions de DH, et d'une salle omnisport de proximité, d'une capacité d'accueil de 500 places, pour un coût global de 7,5 millions DH, en plus de la réalisation d'un nouveau réseau de voies urbaines à Dakhla en vue de renforcer l'ouverture de la ville sur ses deux façades maritimes (baie et Atlantique).

MAP
Mardi 4 Octobre 2011

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs