Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dakar 2012 : Leçon des vainqueurs 2011




Dakar 2012 : Leçon des vainqueurs 2011
Les vainqueurs du Dakar-2011, Marc Coma côté moto et Nasser Al-Attiyah en auto, ont donné une leçon à leurs concurrents lundi en remportant la 2e étape du millésime 2012 du rallye, Stéphane Peterhansel prenant cependant la tête au général en auto.
Le motard espagnol, à la poursuite d'une quatrième victoire dans le Dakar, tout comme son partenaire d'écurie chez KTM, Cyril Despres, s'est justement imposé devant celui-ci, lors de la spéciale chronométrée du jour, longue de 295 km, partie de Santa Rosa de la Pampa.
Coma, qui a signé sa 17e victoire d'étape sur le Dakar, devance désormais le Français de près de trois minutes au général, après lui avoir encore grappillé 1 min 18 sec lundi. "Je suis content car je n'ai pas jardiné", a témoigné le motard espagnol après la spéciale.
Despres, 13e seulement de la 1re étape, est désormais sur le podium au général, devancé de seulement 22 secondes par le Chilien Francisco "Chaleco" Lopez, le vainqueur de l'étape inaugurale. "La 1re spéciale pour se mettre en jambes, la 2e pour prendre confiance. Cela a été une bonne journée dans l'ensemble", a expliqué le motard français.
Du côté des autos, Nasser Al-Attiyah, qui avait perdu près de 10 minutes lors de la 1re étape dimanche à cause d'un problème moteur sur son Hummer, s'est imposé de 54 secondes face à Peterhansel et sa Mini, un autre Hummer, celui de Robby Gordon, venant compléter le podium du jour.
L'Américain aurait sans doute pu jouer la victoire d'étape sans une crevaison après un choc avec une grosse pierre.
Le Français prend néanmoins la tête du classement général, devant Gordon et son partenaire de chez Mini, le Polonais Krzysztof Holowczyc. Al-Attiyah remonte lui à la 6e place du général, rappelant à tous ses adversaires qu'il faudra encore compter avec lui pour la victoire finale.
Peterhansel, recordman des victoires au Dakar avec neuf couronnes (six en moto et trois en auto), a longtemps cru avoir remporté l'étape, avant de se faire doubler sur le fil par Al-Attiyah, pourtant 12e temps seulement à mi-parcours de la spéciale, qui a fait parler la poudre dans les dunes finales, malgré une fenêtre cassé.
Le Français, 3e dimanche et donc 2e lundi, a cependant prouvé qu'il serait l'un des grands favoris pour le titre, qui lui échappe depuis l'arrivée du rallye en Amérique du Sud.
"Le début de la spéciale était rapide, donc il n'y avait pas moyen de faire la différence (...), mais on s'est senti un peu mieux sur la fin quand ça a commencé à secouer, à être un peu plus vicieux au niveau des dunes", a expliqué Peterhansel, avant de s'engager pour la longue liaison de quelque 500 km devant le mener au bivouac de San Rafael.

Libé
Mercredi 4 Janvier 2012

Lu 634 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs