Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

DJ Snake offre un show électrique à Rabat

La star devenue un véritable phénomène culturel




Après avoir invité Lauryn Hill sur la scène
de Coachella, DJ Snake récidive à Mawazine
avec une autre légende: Cheb Khaled.
Animé d’un profond respect envers
le roi du rai, DJ Snake a tenu à offrir
une standing ovation à son invité,
visiblement très ému.



DJ Snake, en bête de scène qu'il est, a offert, mercredi soir sur la Scène OLM-Souissi, un show électrique dans une ambiance euphorique où des milliers de fans sont venus assister à son spectacle dans le cadre de la 16ème édition du Festival Mawazine rythmes du Monde (12-20 mai). Dès son apparition en scène dans un décoré de fête fumé, projecteurs et lumières laser, le génie des platines micros à la main a annoncé la couleur d’emblée avec un dancing jumping clapping en communion avec le public qui renvoyait l’ascenseur à sa star préférée. Débordant d’énergie et généreux sur scène comme à l’accoutumée, le prodige a enchaîné avec le tube "Turn down for what" au grand plaisir des fans qui entonnaient en chœur ce best-seller mondial, fruit d’une collaboration avec Lil Jon, qui a réalisé 8 millions de ventes et 240 millions de streams.
Pas de temps de rependre son souffle, DJ Snake, bercé par la musique arabe dès son âge grâce à sa mère, a fait un clin d’œil au public marocain avec un mixage de la reggada, confirmant son penchant pour la fusion et le mélange des styles.  DJ Snake de son vrai nom William Grigahcine, a enchainé ensuite avec le tube "Lean on", consacré chanson de l’été 2015, le titre rentre dans l’histoire comme l’une des 10 vidéos les plus vues sur Youtube avec plus de 2 milliards. Le natif de Paris, qui a tenu lors de sa conférence de presse à maintenir le suspense sur l’éventualité d’une surprise de taille lors de cette soirée, a sorti du lourd avec un invité de marque, le légendaire Cheb Khaled.
Monté sur scène, le roi du raï, adulé des jeunes et moins jeunes, a gratifié le public, exalté par cette belle surprise, de deux de ses plus belles chansons "Di Di" et "Abdelkader Ya Boualem" .
Remerciant son invité de marque qui quitte la scène sur une standing ovation, DJ Snake reprend les commandes avec la plus belle des manières le mix "Let me love you", énorme tube avec Justin Bieber ayant permis au prodige de la platine de devenir le 1er artiste français à avoir eu autant de titres N°1 aux Etats-Unis. Pour clôturer son spectacle de deux heures non stop, il n’y a pas mieux que the "Half", une collaboration avec les stars américaines Jeremih, Young Thug et Swizz Beatz, qui cartonne depuis sa sortie. Moment d’émotion et de fierté, DJ Snake, très ravi par l’ambiance et l’accueil qui lui ont été réservés, prend congé de l’assistance au son de l’hymne national, enveloppé dans le drapeau marocain, en scandant "Vive le Maroc et vive le Roi!". Etabli aux États-Unis, DJ Snake ne s’est pas seulement imposé en un temps éclair comme l’un des artistes qui vendent le plus de disques au monde, il est aussi devenu un véritable phénomène culturel.
DJ Snake a démarré sa carrière comme producteur en 2009 avant de recevoir un Grammy en 2011 pour son travail en tant que coproducteur sur l’album Born This Way de Lady Gaga. Son premier succès mondial, Turn Down For What, remportera quatre prix aux MTV VMA dont le prix "Best Direction" et une nomination aux Grammy dans la catégorie "Best Music Video". Propulsé au sommet des charts, DJ Snake fait aussi l’unanimité auprès de la critique. Le magazine Rolling Stones a désigné Turn Down For What comme l’un des meilleurs sons de l’année 2014.

A.A
Samedi 20 Mai 2017

Lu 645 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs