Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

DHJ-MAT, une mise à jour décisive cultivant bien des espoirs

Reportée à plusieurs reprises, la rencontre se voit in fine programmée en concurrence avec la demi-finale des Champions de l’UEFA




DHJ-MAT, une mise à jour  décisive cultivant bien des espoirs
Ce mercredi, en soirée à 19 heures, à El Jadida au terrain El Abdi, le DHJ épongera la première rencontre d’une série de cinq en retard en recevant le premier de la classe, ce MAT si insolent dans une partie de tous les espoirs et si décisive, aussi bien pour l’un que pour l’autre. Le match qui comptait pour la vingtième journée a été recalé à deux reprises à la demande du MAT d’abord puis du DHJ. Ce dernier qui vient d’être sorti par Al Ahly en Coupe de la CAF, n’a désormais pour se faire valoir que ce bon vieux championnat. 
L’équation de ce duel est simple. Nonobstant ce nocturne, le MAT, à trois journées de la fin, est leader avec 51 pts, cinq de plus que le RCA qui recevra en match retard le DHJ (23ème j) et le KACM. Le DHJ, de ses trente-quatre pts, est à 17 longueurs des Tétouanais. Dans le contexte actuel et pour virtuel soit-il, engranger un maximum de points pour les Doukkalis lors des cinq matches en retard les placerait seconds à deux unités de la tête du classement. Mais comme dirait une certaine pub «ça, c’était avant». En football, rien n’est acquis d’avance. 
D’un autre côté, si le MAT réussit, et c’est dans ses cordes, le match parfait, il en sortirait doublement gagnant puisqu’en plus de porter l’écart à huit points, il mettrait la pression sur ses deux dauphins, le KACM et le RCA et pourrait à coup sûr, caresser les rêves d’un titre qui est tout à fait à portée de ses crampons. Une victoire voire un tout petit peu plus pour le restant de l’exercice suffirait alors à son bonheur. 
Mais sur le gazon d’El Abdi ce soir, la chanson risque d’être autre, car il n’est plus périlleux que de jouer un club blessé, frustré par une qualification volée et qui très certainement sera avide de revanche sur ce mauvais sort. Le DHJ sait aussi que lors de cette rencontre pour maintenir l’espoir, il ne doit pas se rater. Sûr qu’Abdelhak Benchikha fera en sorte de ne pas passer à côté de l’événement, mais en parallèle, il est facteur qu’Aziz El Amri affectionne particulièrement pour l’avoir souvent mis à profit, c’est cette pression qui, une fois n’est pas coutume, ne pèsera pas sur le dos de ses joueurs mais sur celui de ses adversaires. 
Au-delà de ces calculs mercantiles, s’il est une vérité, c’est celle du terrain. Celle de cette soirée devrait donner lieu à du grand spectacle, car, avec le Raja, ce sont les deux équipes qui, tout au long de cette saison ici-bled, ont développé le meilleur football, chatoyant et si généreux. Bel évènement à ne pas rater et ce, en dépit de la concurrence féroce de la demi-finale retour de la Champions League de l’UEFA. Mais pour ce qui est de la programmation et comme dirait une certaine pub «ça… on l’a déjà dit». 


Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 30 Avril 2014

Lu 745 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs