Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

D'un montant de 9,3 milliards de DH : Contrat-programme d'investissement entre l'Etat et la RAM




Le chef du gouvernement, Abbas El Fassi, a présidé, mercredi, la cérémonie de signature d'un contrat-programme entre l'Etat et la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM), portant sur un programme d'investissement de 9,3 milliards de DH au titre de la période 2011-2016.
Ce programme s'appuie, dans une première phase, sur une série de mesures portant sur l'optimisation du réseau du transport aérien, l'amélioration de la flotte de la compagnie, la rationalisation des dépenses à hauteur d'un milliard de DH environ, à la faveur de la réduction des taux des salaires et des charges d'exploitation, le développement de l'activité commerciale et le redéploiement des agences de la compagnie.
Il concerne aussi le renforcement des mécanismes comptables et l'augmentation de 1,6 milliard de DH du capital de la compagnie, pour lui permettre de renforcer sa capacité à honorer ses engagements financiers, développer sa capacité d'investissement et d'optimiser la qualité des services, en se dotant d'infrastructures aéroportuaires adéquates à Casablanca en vue d'une meilleure gestion des voyages et transits, la rationalisation et le renforcement des mécanismes de bonne gouvernance, outre la mise en place d'une convention de contrôle.
Le chef du gouvernement avait auparavant souligné que cet accord est le couronnement d'une action soutenue engagée, depuis l'année dernière, par le gouvernement et la compagnie nationale, rappelant que la situation de la RAM a fait l'objet d'un intérêt constant du gouvernement durant les dernières années, marquées par une mutation profonde du transport aérien avec la libération du secteur, début 2004, et l'entrée en vigueur de l'accord de l'open-sky avec l'Union européenne fin 2006.
Il a également précisé que, grâce à cette politique les activités de la RAM ont connu une croissance remarquable avec une hausse du nombre des voyageurs, passé de 3,2 millions en 2003 à 5,6 millions en 2010.
A son tour, le chiffre d'affaires de la compagnie est passé de 7,1 à 11,4 MMDH durant la même période, grâce à la dynamique qu'a connue le secteur du transport aérien depuis l'entrée en vigueur de l'Open Sky, mais aussi à la bonne réactivité de la RAM qui a revu son offre, aussi bien au niveau de la cadence et des tarifs des vols que sur le plan du développement de nouveaux marchés tel le transport de et vers les pays africains, a poursuivi M. El Fassi.
Le chef du gouvernement a, par ailleurs, fait remarquer que la succession d'événements conjoncturels négatifs et l'incapacité de la compagnie à faire baisser ses prix pour faire face à la concurrence internationale ont causé une détérioration de sa situation financière, ce qui requiert, désormais, l'adoption d'un plan volontariste de profonde restructuration.
Il a fait observer que le recul des activités de la compagnie, depuis avril 2011 suite aux événements en cours, depuis le début de l'année, dans la région arabe et la hausse sensible des cours du pétrole, durant les derniers mois, ont rendu nécessaire l'accélération de l'adoption de ce contrat-programme en vue d'assurer la survie de la RAM en tant qu'outil efficace au service de l'économie nationale.
Pour sa part, le président directeur-général de la RAM, Driss Benhima, a indiqué que ce contrat-programme reflète les ambitions du gouvernement et définit les engagements et les aspirations du transporteur marocain, qui occupe une position pionnière au niveau africain.
La compagnie nationale, avec toutes ses composantes, est disposée à concrétiser les objectifs de ce contrat-programme et à poursuivre ses activités en tant qu'acteur économique et social important, a-t-il dit.
Le contrat-programme prévoit un partenariat entre la RAM et l'Office national des aéroports (ONDA) en vue de développer l'aéroport Mohammed V de Casablanca en tant que hub principal de la compagnie en vue de développer le transport aérien national et d'améliorer la qualité de ses prestations.
De son côté, le ministre de l'Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, a souligné l'importance de cet accord qui accompagne les aspirations nationales en matière de transport aérien et ses objectifs stratégiques tendant à faire de Casablanca un axe stratégique de transport aérien et un pôle africain en la matière.
Après avoir évoqué les grandes lignes dudit accord, le ministre de l'Equipement et des Transports, Karim Ghellab, a indiqué que ce programme permettra d'instaurer un cadre efficace pour la restructuration de la RAM, afin qu'elle puisse rétablir sa performance, améliorer sa productivité, assurer sa compétitivité, et garantir sa pérennité.
Le contrat-programme a été signé par le chef du gouvernement et le PDG de la RAM.
Ont assisté à la cérémonie de signature de cet accord, notamment le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine à l'étranger, le directeur général de l'ONDA, les secrétaires généraux de la Primature, du ministère de l'Economie et des Finances, du Tourisme, de l'Artisanat, ainsi que les représentants des départements concernés.

MAP
Vendredi 23 Septembre 2011

Lu 387 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs