Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

D’importants projets réalisés dans la province d’Essaouira

Améliorer le quotidien des citoyens




D’importants projets réalisés dans la province d’Essaouira
A l'instar des autres régions du Maroc, la province d'Essaouira a connu une année 2013 jalonnée de projets et d'initiatives ayant pour finalité d'améliorer le quotidien des citoyens et de créer une dynamique économique et sociale mettant l'élément humain au centre de ses préoccupations. 
Dans une province essentiellement rurale, l'arrière-pays s'accapare une bonne partie des projets inaugurés ou lancés cette année et touchant, notamment, les questions de l'eau, des routes, de la scolarisation, de la jeunesse et de la femme, avec comme ambition de faire des zones rurales des leviers d'un développement local solidaire et durable.
Ces projets, qui s'inscrivent dans la politique de proximité et d'ouverture sur les différentes communes de la province d'Essaouira, portent sur le renforcement des infrastructures de base dans les différentes communes et mettent à la disposition de la population des installations à même d'améliorer leur niveau de vie et leur offrir des opportunités de créer des activités génératrices de revenus et des espaces permettant aux jeunes de peaufiner leur talent et exploiter leur troisième temps dans des activités éducatives, culturelles, artistiques et sportives constructives.
Ainsi, deux projets d'une valeur globale de 50,47 MDH, destinés à l'alimentation du monde rural en eau potable, ont vu le jour cette année. Il s'agit, notamment, de l'alimentation des Centres de Sidi Ishak et Akermoud et des douars avoisinants en eau potable. D'un coût global de 49 MDH, ce projet profitera à une importante population rurale, à travers la réalisation de diverses installations et ouvrages, comprenant notamment des stations de pompage et des réservoirs de différents types, 120 km de conduites et 78 bornes fontaines (30 dans la commune rurale d'Akermoud et 48 dans la commune de Sidi Ishak).
Le deuxième projet dans ce cadre est réalisé dans la commune de Moulay Bouzerktoun, dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Il porte sur l'alimentation des douars Thlat Ourgane et El-Abidate en eau potable, pour un coût de 1,47 MDH. 
Un autre projet a été lancé dans la commune de Takoucht (57 km d'Essaouira) et portant sur l'alimentation de plusieurs douars en eau potable, pour un coût de 1,942 MDH. Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de l'INDH, profitera à 1.200 habitants dans quatre douars ciblés. 

MAP
Vendredi 27 Décembre 2013

Lu 412 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs