Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Croisement industriel des bovins : Journée de sensibilisation à El Jadida




Croisement industriel des bovins : Journée de sensibilisation à El Jadida
Sous le thème  «L’intérêt du croisement industriel des bovins »,  l’Association marocaine des producteurs de viandes rouges (ANPVR) en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, a organisé dernièrement à El Jadida une journée d’information et de sensibilisation au profit des éleveurs dans la région de Doukkala.
Cette journée s’inscrit dans le cadre des activités entreprises par l’association dans d’autres provinces, le but étant d’améliorer la qualité du cheptel bovin destiné à l’abattage aussi bien au niveau du rendement qu’à celui des prix.
Cette journée a connu une forte présence des éleveurs doukkalis qui, selon le vice-président de l’association, sont les premiers fournisseurs au Maroc de viandes rouges. Ils sont également  les premiers à adopter la technique du croisement artificiel sous le contrôle des services agricoles dans la province, ce qui leur a valu plusieurs médailles de mérite lors des des manifestations tel que le Salon international de l'agriculture qui s’est tenu à Meknès du 22 au 27 avril 2009 où la région a obtenu 6 médailles sur les douze décernées au secteur de l’élevage bovin destiné à la production des viandes rouges.
Cette journée a été animée par des experts en insémination artificielle. Marocains et Français ont  démontré l’importance d’introduire des races qui ont fait leurs preuves en Europe.  Au Maroc, les races déjà existantes comme le Charolais, 3B, Limousin, Pie noire, Angus etc, ont déjà donné satisfaction aux éleveurs locaux et ont participé considérablement à l’amélioration de la qualité des viandes rouges, bien que l’importance soit donnée en premier lieu à la production de lait. Par conséquent, la viande rouge reste relativement hors de portée des classes sociales démunies qu’elles considèrent comme un luxe. 
D’où l’importance d’adopter une politique visant une amélioration du cheptel bovin producteur de viande reposant d’abord sur la race et ensuite  l’alimentation  (sur la voie du Maroc vert).

Abdelilah Nadini
Mardi 12 Mai 2009

Lu 1287 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs