Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Crispations à Hollywood, déstabilisé par l’ascension du streaming




Les diffuseurs traditionnels d’Hollywood n’en finissent plus de voir leur modèle menacé par l’ascension des groupes de streaming, qui bousculent le secteur avec des abonnements à prix  sabrés pour des programmes haut-de-gamme à la maison. Tandis que les chaînes câblées payantes continuent à facturer plus de 50 dollars (44 euros) par mois pour l’accès à leurs paquets de programmes haut-de-gamme, y compris la diffusion à la demande d’un grand nombre de films ou de séries, Netflix, Hulu et Amazon proposent pour quelque 8 dollars par mois des séries ou films de grande qualité.
Les chaînes du câble “premium” sont peut-être encore reines pour la diversité de leurs offres de productions maison, notamment HBO (“Game of Thrones”, “Girls”, “True Detective”...), Showtime (“Homeland”, “The Affair”) ou  encore AMC (“Mad Men”, “Breaking Bad”, “The Walking Dead”...).
Mais les poids lourds du streaming (en flux sans téléchargement) leur font de plus en plus d’ombre: les séries de Netflix comme “House of Cards” et “Orange is the New Black” ou d’Amazon (“Transparent”, “Mozart in the Jungle”)  ont été plébiscitées par le public, la critique, et ont reçu une pluie d’Emmy Awards ou de Golden Globes. Quant à Hulu, il passe aussi à l’offensive avec notamment le lancement d’ici quelques jours de “The Path”, une ambitieuse production aux accents fantastiques avec Aaron Paul et Michelle Monaghan, sur le pouvoir de destruction des sectes.
La firme américaine de services de paiements Vindicia vient de publier les résultats d’une enquête sur 1.000 Américains qui souscrivent à au moins un service de programmes par abonnement: 45% ont cité les services de vidéo en streaming comme HBO Now, Netflix et Hulu comme les plus importants pour eux, et plus de la moitié des 20-39 ans, les fameux “millenials” courtisés par les annonceurs, les utilisent. Une autre étude menée par le cabinet de conseil LEK diffusée en janvier montrait une tendance similaire en Grande-Bretagne.  

Vendredi 25 Mars 2016

Lu 461 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs