Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Crise de Darfour : Première visite à Khartoum du nouvel émissaire américain




Crise de Darfour : Première visite à Khartoum du nouvel émissaire américain
Le nouvel émissaire américain pour le Soudan, le général en retraite Scott Gration, a formé l'espoir jeudi que Washington et Khartoum nouent des relations d'amitié et de coopération.
"Je suis venu ici l'esprit ouvert", a déclaré aux journalistes l'émissaire dont c'est le premier séjour à Khartoum depuis sa nomination en mars par le président Barack Obama.
"Mon objectif en venant ici est d'apprendre. Les Etats-Unis et le Soudan souhaitent être des partenaires et nous recherchons donc l'occasion de bâtir des relations bilatérales renforcées", a-t-il expliqué, en s'exprimant partiellement en arabe.
Il a ajouté: "Il appartiendra aux autorités soudanaises de déterminer jusqu'où elles veulent aller dans l'amitié et la coopération".
Les liens entre les Occidentaux et le Soudan sont tendus depuis la guerre civile au Darfour, qui a éclaté en 2003, et le mandat d'arrêt délivré début mars par la Cour pénale internationale à l'encontre du président Omar Hassan al Bachir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité dans cette province de l'Ouest.
Les Etats-Unis, qui ne sont pas partie prenante à la CPI, soutiennent la décision de la cour de La Haye de poursuivre Bachir qui, en guise de représailles, a ordonné l'expulsion de 13 ONG humanitaires étrangères opérant au Darfour.
Le général Gration doit avoir des entretiens à Khartoum avec des responsables soudanais et se rendre également au Darfour ainsi qu'à Juba, capitale du sud du Soudan.
Par ailleurs, le président américain Barack Obama a affirmé lundi qu'il souhaitait trouver un moyen de faire revenir les ONG expulsées du Darfour, à l'issue d'une rencontre avec le nouvel émissaire américain pour le Soudan qui doit se rendre prochainement sur place. "Nous sommes confrontés à une crise liée à la décision du gouvernement de Khartoum d'expulser des organisations non gouvernementales (...). Nous devons trouver le moyen de remettre ces ONG à leur place, de revenir sur cette décision (de Khartoum) ou trouver un moyen par lequel éviter une énorme crise humanitaire", a déclaré M. Obama.
Le président Obama, qui a rencontré son émissaire Scott Gration pour "affirmer publiquement l'importance" du rôle de l'ancien général à ses yeux, a indiqué qu'il l'envoyait sur place avec "toute sa confiance" et que M. Gration lui rendrait compte "très rapidement" de ce qu'il a vu sur place. Il n'a toutefois pas précisé les dates du déplacement de l'émissaire spécial.
A Khartoum, un responsable local a indiqué de son côté que M. Gration était attendu dans la semaine et qu'il pourrait rencontrer le président Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international.
Treize ONG internationales ont été expulsées par Khartoum en réaction à l'émission le 4 mars par la Cour pénale internationale (CPI) d'un mandat d'arrêt contre le président Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour.
La guerre civile au Darfour a fait 300.000 morts depuis 2003 selon l'ONU, mais 10.000 selon Khartoum, ainsi que 2,7 millions de déplacés.
Selon le président américain, la situation au Soudan "n'a pas été résolue, elle s'aggrave désormais".
Il a insisté sur le fait que Scott Gration devrait s'atteler à raviver l'accord de paix global de 2005 entre le Nord et le Sud-Soudan, s'assurer qu'il soit mis en oeuvre et tenter d'initier "des discussions entre rebelles et le gouvernement de Khartoum qui pourraient aider, une fois pour toutes, à résoudre la situation au Darfour".

L
Samedi 4 Avril 2009

Lu 196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs