Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Création d'un réseau féminin maroco-français des élues




Création d'un réseau féminin maroco-français des élues
Un réseau féminin maroco-français des élues a été créé, mercredi à Rabat, en vue d'initier un cadre d'échange d'amitié et d'action civique pour l'approche genre.
Ce réseau est l'initiative d'une réunion sur le renforcement des responsabilités directes des femmes au sein des communes initiée par la fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF) et des élues françaises.
Cette rencontre vise à mettre en place "ensemble un réseau entre la France et le Maroc d'échange, de discussions et de débats sur la parité et le genre, qui va nous permettre de former les jeunes et de réfléchir sur les sujets qui nous concernent", a déclaré à la presse Mme Geneviève Couraud, Conseillère d'arrondissement à Marseille, présidente de l'Association "Elu/es contre les violences faites aux femmes".
"Nos amies militantes marocaines ont beaucoup à nous apprendre par le travail de terrain qu'elles font partout dans le pays, par le relevé scientifique des indications qu'elles publient", a-t-elle tenu à préciser, se disant "formidablement étonnée" par les rencontres avec des femmes députées.
De cette union entre les femmes françaises et marocaines "peuvent surgir des échanges, une solidarité et des progrès desquels nous allons tous bénéficier".
Pour sa part, Mme Fatima Lalem, adjointe au maire de Paris, chargée de l'Egalité femmes/hommes, s'est dite fière de prendre part à cette rencontre en vue d'améliorer le renforcement de la prise de responsabilité, y compris dans le champ politique. "Sur ce plan, nous avons beaucoup à partager", a-t-elle souligné.
"L'idée est de mettre en place une réelle dynamique partenariale en vue de donner lieu à des échanges de rencontres et à une mutualisation de travaux dans les deux rives de la Méditerranée", a ajouté Mme Lalem.
De son côté, Mme Fouzia Assouli, présidente de la FLDDF, a mis en avant "le mode de scrutin initié par la France pour accéder à la parité", relevant que le but de cette rencontre est de pouvoir s'inspirer des expériences françaises. "Il est important de voir toutes les expériences, de faire l'échange et le réseautage qui va nous permettre de continuer notre marche pour la parité", a-t-elle indiqué.

MAP
Vendredi 17 Mai 2013

Lu 324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs