Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Création d’un noyau universitaire à Taounate

Le but est d’encourager les élèves de la province à poursuivre leurs études supérieures.




Création d’un noyau universitaire à Taounate
Les élus et les acteurs associatifs de Taounate ont plaidé pour la mise en place d’un noyau universitaire en vue d’encourager les élèves de la province à poursuivre leurs études supérieures.
Les élus et les représentants de la société civile, réunis récemment au siège de la province pour un bilan des projets de développement exécutés ces dernières années, ont souligné que la création de ce noyau universitaire est devenue une revendication pressante de la population en raison de l’incapacité d’un grand nombre de familles de prendre en charge les études supérieures de leurs enfants dans les villes avoisinantes comme Fès.
Lors de cette réunion présidée par le gouverneur de la province, Hassan Belhadfa, ils ont également insisté sur la nécessité de créer un centre de formation professionnelle à Tahar Souk en vue de permettre aux enfants de cette région de disposer d’une formation répondant aux besoins du marché.
Les intervenants ont aussi réclamé la réfection des établissements scolaires, le renouvellement de leurs équipements, le renforcement de leur staff enseignant, ainsi que le développement du transport scolaire pour l’encouragement de la scolarisation et la lutte contre la déperdition scolaire notamment dans les rangs des jeunes filles rurales.
Dans le domaine de la santé, les élus et les acteurs de la société civile ont réclamé l’amélioration de l’indice de la couverture médicale en dotant les dispensaires et les hôpitaux de la province de cadres médicaux et paramédicaux en nombre suffisant, soulignant la nécessité d’une amélioration des prestations de l’hôpital provincial de Taounate dans les domaines des urgences et de la chirurgie, et de trouver une solution à l’épineux problème de l’orientation des malades vers le CHU de Fès.
Ils ont par ailleurs appelé à la rénovation des infrastructures routières en particulier la route nationale n° 8 entre Fès et Taounate ainsi que l’alimentation de plusieurs douars en eau potable et leur raccordement au réseau d’assainissement.
Le gouverneur de la province a indiqué que l’aboutissement de tout processus de développement nécessite, en dépit des importants efforts déployés pour l’amélioration des infrastructures et des services destinés à la population, une conjugaison des efforts pour combler le retard constaté dans plusieurs communes en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des citoyens.


Il a assuré que les études sont en cours pour le doublement de la route n° 8 entre Fès et Taounate, qui assure 80% des échanges entre cette province et les villes avoisinantes, tout comme l’entrée principale de la ville, passant en revue les différentes mesures et projets lancés ces dernières années pour la modernisation de tous les secteurs vitaux pour la population.  

MAP
Lundi 6 Janvier 2014

Lu 634 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs