Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Création à Rabat d'un réseau d'avocats de défense des droits de l'enfant




Un réseau d'avocats, coordonné par l'Observatoire national des droits de l'enfant (ONDE), a été créé récemment à Rabat, en vue de défendre les droits de l'enfant et de les protéger contre toutes les formes de violences et d'exploitation.
Ce réseau s'assigne pour objectifs de "créer une dynamique modèle" autour de la question de la protection et du renforcement des moyens à mettre au service des avocats pour défendre les intérêts de l'enfant, rapporte la MAP. La création de ce réseau a eu lieu dans le cadre d'une réunion nationale des avocats, organisée par l'ONDE sous le signe "Les avocats se réunissent pour défendre les enfants contre la violence et l'exploitation".
Dans une allocution prononcée à l'ouverture de cette réunion, le directeur de Dar Al Hadith Al Hassania, Ahmed El Khamlichi, a souligné que le Maroc "passe par une phase critique" durant laquelle il veut rompre avec le passé et  jeter les bases d'une nouvelle étape des droits de l'Homme en général, et de ceux de l'enfant en particulier.
Il a déploré, dans ce cadre, qu'un nombre important d'enfants soit privé de l'enseignement, estimant que seule la conscience sociale est  capable de guider la société vers le meilleur.
Pour sa part, la vice-présidente de l'ONDE, Amina Malki Tazi, a souligné l'importance du rôle que pourraient jouer les avocats dans la défense des enfants contre toutes les formes de violence et d'exploitation, la drogue et les abus sexuels.
Mme Malki a aussi passé en revue les efforts consentis par l'Observatoire pour défendre et protéger les enfants contre toutes les formes de violence et d'exploitation, rappelant, dans ce sens, la création du Centre d'écoute et de protection des enfants maltraités en 1999 qui se veut un mécanisme permettant d'assurer le suivi et l'accompagnement des cas de violences.
Elle a également salué le soutien du Conseil de l'Europe et l'approche qu'il adopte dans ce domaine, ainsi que le suivi des avocats du parcours d'élaboration du mécanisme national pour la protection des enfants, en particulier à travers l'harmonisation des législations nationales avec la convention relatives aux droits des enfants.
De son côté, le président de l'Association des Barreaux du Maroc (ABAM), Mohamed Akdim a mis en avant la volonté des avocats à soutenir tous les efforts déployés en vue de protéger les enfants, exprimant la disposition d'un grand nombre d'avocats à adhérer à l'Observatoire, pour concevoir de nouvelles méthodes innovantes à même de garantir une large protection des enfants marocains.

Libé
Mercredi 27 Avril 2016

Lu 215 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs