Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Craintes de contamination au cyanure à Tianjin










Des centaines de tonnes du composant chimique étaient entreposées sur le site



Le bilan des gigantesques explosions survenues dans le port de Tianjin, dans l'est de la Chine, a augmenté et s'élève désormais à 112 morts, ont annoncé dimanche les autorités locales.
Plus de 700 personnes ont également été hospitalisées après les déflagrations, qui ont produit une énorme boule de feu ainsi que des incendies que les secouristes ont du mal à éteindre.
Les autorités chinoises ont évacué samedi les quartiers situés dans un rayon de trois kilomètres autour du site des explosions, de crainte d'une contamination par des substances toxiques.
Mais elles peinent à identifier précisément les substances chimiques entreposées sur le site, ce qui ne laisse pas de susciter scepticisme et inquiétude parmi les 15 millions d'habitants de Tianjin.
L'armée chinoise a annoncé dimanche que des centaines de tonnes de cyanure hautement toxique avaient bien été entreposées sur le site du port de Tianjin dévasté par des explosions qui ont fait 112 morts, ravivant les craintes de contamination.
Il s'agit de la première confirmation officielle de la présence de ce composant chimique extrêmement dangereux dans l'entrepôt où ont eu lieu mercredi les deux gigantesques déflagrations.
La catastrophe nourrit les craintes de contamination parmi les habitants de cette métropole portuaire de l'est de la Chine. Les familles des victimes accusent les autorités de vouloir cacher la vérité tandis que des sites internet ont été bloqués pour avoir diffusé des "rumeurs".
Le général Shi Luze, chef d'état-major de la région militaire de Pékin, a déclaré lors d'une conférence de presse que du cyanure avait été identifié en deux endroits du site où se sont produites les explosions. "D'après les estimations préliminaires, le volume atteignait plusieurs centaines de tonnes", a-t-il dit.
Il n'a pas précisé de quel type de cyanure il s'agissait mais les médias chinois avaient évoqué auparavant la présence de 700 tonnes de cyanure de sodium.
Ce composant, qui se présente sous forme de poudre cristalline, peut sous certaines conditions libérer du cyanure d'hydrogène, un "gaz hautement toxique asphyxiant qui agit sur la capacité de l'organisme à utiliser l'oxygène" et peut être "rapidement mortel" selon le Centre américain pour le contrôle des maladies.
Les autorités chinoises ont fait venir sur place des spécialistes travaillant pour des fabricants de cette matière dangereuse, qui ont utilisé de l'eau oxygénée pour tenter de la neutraliser. Une équipe de 217 militaires spécialistes des armes nucléaires, bactériologiques et chimiques a également été déployée. Les autorités chinoises n'ont eu de cesse de tenter de rassurer les habitants, assurant qu'en dépit de la présence de taux anormaux de certains polluants, l'air de Tianjin était respirable. 
Ce qui n'a pas empêché l'agence Chine Nouvelle d'indiquer que la densité de cyanure dans les eaux usées était jeudi 10,9 fois supérieure à la normale. Ce taux a depuis baissé pour s'établir à deux fois le taux normal.
Greenpeace a expliqué dimanche avoir testé les eaux de surface en quatre endroits de Tianjin mais que les niveaux de cyanure n'étaient pas élevés.

Libé
Lundi 17 Août 2015

Lu 219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs