Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Couvrant le période 2010-2015 : Le plan de développement de l’ONCF mis sur les rails




Couvrant le période 2010-2015 : Le plan de développement de l’ONCF mis sur les rails
Le programme 2005-2009 de l’Office national des chemins de fer (ONCF) touche à sa fin. En engageant un investissement colossal de plus de 18 milliards de DH, Mohamed Rabie Khlie, directeur général de cet établissement public s’est donné les moyens de réaliser sa vision du développement du transport ferroviaire. Lors d’une conférence  organisée, 25 juin 2009 à Casablanca, le directeur général de l’ONCF a focalisé son intervention sur la mise à niveau et l’extension du réseau existant. Il s’agit notamment  de la connexion Tanger-Tanger Med. L’Office avance 18 trains par jour, à raison d’1 départ toutes les 2h, reliant le nouveau Port Tanger-Med et la ville de Tanger et sont mis en correspondance avec les trains de ligne pour desservir les principales villes du Royaume. Un programme de renouvellement de voitures est également en cours de concrétisation.
S’agissant du Plan de développement de l’ONCF au titre de la période 2010-2015, il risque d’être retardé par la décision de l’OCP, qui représente 50% du trafic de l’ONCF, de recourir aux pipes. A ce sujet, le directeur général de l’ONCF n’a pas montré des signes d’inquiétude. Il a souligné : qu’« une commission composée des deux offices et des autorités publiques compétentes se penche sur cette question et  prendra la décision adéquate, c’est-à-dire les intérêts de l’OCP et l’équilibre de l’ONCF ».
Pour ce qui est de la tarification, le DG de l’ONCF  a annoncé que des tarifs promotionnels vont être lancés sur les différentes lignes et catégories de clients : jeunes, RME, touristes, etc. Et de préciser : « Nous nous orientons vers une approche basée sur les tarifs des trains très sollicités et des tarifs pour les trains moins sollicités». Laquelle approche sera, d’après lui, appliquée de manière progressive pour ne pas perturber le secteur.
Pour répondre à la demande sur les nouvelles lignes de et vers Nador, l’Office a mis en place un plan de transport adapté aux spécificités de la région : des horaires pratiques à raison de 3 départs par jour, des correspondances à Taourirt vers les autres villes, un service de voiture-lit pour les trains de nuit et un  prix promotionnel de 20 DH de Nador à Taourirt.
A partir du 29 juin courant, ce sont désormais 202 trains par jour qui sillonneront le réseau au lieu de 174 aujourd’hui et 110 en 2005. En injectant 6 nouveaux trains directs assurant le trajet en 3h20, ce sont 34 circulations par jour qui assurent le programme Casablanca-Fès avec un rythme alternant train omnibus et train direct à une cadence d’un départ chaque heure. En attendant  le projet imminent du raccourci Sidi Yahhia-Mechraâ Bel Ksiri qui permettra de réduire la durée du trajet de plus d’1 heure entre Casablanca et Tanger, des améliorations sont  prévues, d’après la direction de l’ONCF,  dès cet été avec l’injection de 4 nouveaux trains, ce qui offrira à terme un train toutes les 15 mn entre Casablanca et Rabat.
Lors de ce point de presse, Mohamed Rabie Khlie a signalé que l’ONCF place les gares au centre d’une nouvelle dynamique urbaine. Hissées en véritables lieux d’échange fonctionnels et multiservices, les gares prennent désormais une nouvelle dimension pour devenir de véritables centres de vie au cœur de projets urbains modernes.
«C’est ainsi que 17 gares « nouvelle génération » ouvriront leurs portes durant le 2ème semestre 2009 en l’occurrence Salé-ville, Nador, Mohammedia, l’aéroport Mohammed V, Safi, Youssoufia, Fès et Rabat pour offrir toujours plus de confort et de commodités aux voyageurs », pour reprendre les propos des responsables de l’ONCF ».
Par ailleurs, le développement que connaît la région de Tanger notamment par la réalisation du projet portuaire de Tanger-Méditerranée et par l’installation d’une zone offshoring, lui permettant de se doter d’un grand pôle de développement économique et social. En attendant la mise en service, l’année courante, du raccourci entre Sidi Yahia et Mechraa Bel Ksiri et l’électrification de la ligne entre Sidi Kacem et Tanger qui vont permettre de relier Casablanca à Tanger en 4h30 au lieu de 5h45 et de porter la cadence des trains à un départ toutes les 2 heures au lieu de 3 heures actuellement. Des promesses au moins en attendant la généralisation du transport ferroviaire sur d’autres régions comme Ifrane, Erfoud!

Mohamed Kadimi
Samedi 27 Juin 2009

Lu 2056 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs