Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupes africaines : Les clubs marocains visent l’entame parfaite




Coupes africaines  : Les clubs marocains visent l’entame parfaite
Après le CODM, c’est au tour du WAC, samedi, et du RCA et du MAS, dimanche, d’entamer leur aventure continentale au titre de la saison sportive en cours.
En Ligue des champions, le football national sera représenté par le Raja de Casablanca et le Moghreb de Fès qui affronteront respectivement en dehors de leurs bases les équipes ghanéenne de Chelsea Berekum (13h00) et guinéenne du Horiya Conakry (16h30), et ce pour le compte du match aller du second tour.
Les Verts avisés, ils doivent s’attendre à une forte résistance de la part des joueurs de Chelsea qui chercheront par tous les moyens à forcer un probant résultat, sachant que le Raja avait contesté l’état du stade qui abritera cette rencontre du fait qu’il ne répond pas aux normes requises par la CAF et la FIFA.  
Dans ce match qui sera sifflé par un trio d’arbitrage malien, conduit par Koman Kolibaly, les protégés de Bertrand Marchand sont tenus de se méfier d’un adversaire dont ils ne connaissent rien. Une vigilance qui ne devra pas être poussée à l’extrême du fait que le Raja, en dépit de quelques absences dont les plus en vue sont celles d’Ouhaki et Belaâmri, dispose de bons atouts pour réussir le hold-up dans l’espoir que le retour sera sinon une simple formalité, du moins dans les cordes.
Le MAS sera du côté de Conakry pour donner le ton au Stade 28 septembre à l’équipe du Horiya, un habitué de la compétition africaine. Le Moghreb de Fès se présentera avec le statut de détenteur de la Coupe de la CAF et de la Super Coupe d’Afrique,  à cataloguer donc parmi les clubs haut standing, qui, hélas, ne devra plus bénéficier de l’effet des équipes surprise. L’équipe fassie qui s’est trouvée donc dans l’obligation de décaler son voyage de deux jours se contentera de la séance de préparation de samedi et devra faire lors de cette explication, sifflée par des referees tunisiens, sans deux pièces maîtresses, le milieu Chemseddine Chtaïbi, blessé, et le gardien de but Anas Znaîti, convalescent.
En Coupe de la CAF, toujours pour le compte de la manche aller du second tour, le WAC donnera le ton cet après-midi de samedi (16h00) au stade de Monovia doté d’une pelouse synthétique au club libérien  Invincible.
Finaliste malheureux de la Ligue des champions la saison écoulée, le Wydad est appelé, plus que jamais, à chasser cette guigne qui lui colle depuis belle lurette à chacune de ses participations continentale ou régionale. Pour ce tour de chauffe, malgré les absences de certains joueurs clés de la trempe de Mankari, Kaddioui et Elmsane, suspendus, ainsi que Pascal et Issen non qualifiés, le WAC, qui a récupéré par contre l’international Ayoub El Khaliqui, peut fort bien s’en tirer à bon compte à l’issue de cette partie qui sera sifflée par des arbitres sierra-léonais.

MOHAMED BOUARAB
Samedi 24 Mars 2012

Lu 542 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs