Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe du Trône Une quatrième étoile pour le MAS




La finale de la Coupe du Trône de football, présidée vendredi au stade cheikh Mohamed Laghdaf à Laâyoune par SAR le Prince Moulay Rachid, a été remportée par le Moghreb de Fès aux dépens de l’Olympic de Safi (2-1), après recours aux prolongations.
Devant un public nombreux des deux bords qui n’a pas manqué de donner de la voix, la 59ème finale a tenu toutes ses promesses entre deux protagonistes ayant abordé la partie sur un pied d’égalité. Deux formations que personne ne voyait atteindre cet ultime acte, entamé pied au plancher par l’équipe fassie qui a profité d’une bévue défensive des Mesfiouis pour ouvrir la marque dès la 3ème  minute par l’entremise de l’attaquant ivoirien Frank Guiza. 
Après ce but, les Safiots, poussés par leurs supporteurs, ont beau manœuvrer mais ils ont buté sur une arrière garde fassie qui tenait bon, sans oublier que le MAS procédait par des contres savamment orchestrés qui ont failli faire mouche.
Il a fallu donc attendre que l’heure de jeu soit consommée pour que les protégés de Hicham Dmii, qui a démissionné à l’issue de cette rencontre, reviennent dans la partie, après avoir bénéficié d’un penalty sifflé par l’arbitre Redouane Jiyed et transformé avec succés apar Mehdi Namli (1-1).
Une égalisation qui a entraîné les deux acteurs à disputer les prolongations, exploitées à bon escient par les Fassis qui sont parvenus à doubler la mise à la 99ème mn par Guiza sur un coup de pied arrêté.
Une consécration au grand bonheur du public du MAS, sixième club évoluant en D2 à remporter ce trophée alors qu’il est désormais à son quatrième titre de Coupe du Trône après ceux adjugés en 1980, 1988 et 2011 au détriment respectivement de l’Union de Sidi Kacem, de l’AS FAR et du CODM de Meknès.
Grâce à ce succès, le MAS, qui aspire à retrouver au plus vite la cour des grands, aura l’honneur aux côtés de l’IRT de défendre la saison prochaine les couleurs nationales en Coupe de la CAF, épreuve que le club phare de la capitale spirituelle avait gagné en 2012. Quant à l’OCS qui a raté le coche, il est tenu à tourner cette page et surtout à positiver afin de se ressaisir en championnat où ses performances fonctionnent en dents de scie.  
Pour rappel, le MAS avait éliminé aux précédents tours trois grosses cylindrées, à savoir le WAC, l’AS FAR et l’Ittihad de Tanger, en plus l’Union de Témara à l’entame du concours. L’OCS a compté, lui aussi, dans son tableau de chasse de sacrés morceaux de la trempe du FUS et du DHJ, aux côtés de l’Olympique de Marrakech et de l’Union Sportive de Sidi Kacem. 
Il convient de rappeler en dernier lieu que l’équipe féminine de l’AS FAR a rempoté, jeudi à Laâyoune, la finale de la Coupe du Trône après avoir surclassé par 2 à 1 le Club municipal de Laâyoune. Pour ce qui est de la finale de la Coupe du Trône de futsal, disputée mercredi également à Laâyoune, le titre de l’édition 2016 est revenu à Fath Settat, tombeur de l’équipe de Sébou de Kénitra par 8 à 3.


Scènes de liesse à Fès

Des foules en liesse ont investi, vendredi soir, les différentes artères de la ville de Fès, pour fêter la brillante prestation du Moghreb de Fès (MAS), vainqueur de la prestigieuse Coupe du Trône de football (saison 2015-16), au détriment de l'Olympic Safi.
Des milliers de jeunes aux visages peints aux couleurs "jaune et noir" ont convergé, à pied ou en voitures, vers les places publiques, agitant des drapeaux et entonnant des chants à la gloire de leur équipe fétiche.
Venant de différents quartiers de la cité idrisside, les fans du MAS défilaient sur les principales artères de la ville aux sons des coups de klaxons stridents qui fusaient des cortèges ininterrompus de véhicules. Des youyous et des vivats fusaient de toutes parts pour saluer la victoire de l'équipe fassie, qui a honoré son engagement et représenté dignement la cité spirituelle lors de cette prestigieuse compétition.


 

Tarik Sektioui: La victoire en finale est le fruit d'un travail sérieux

L’entraîneur du Moghreb de Fès (MAS), Tarik Sektioui a affirmé que la victoire de son équipe en finale de la Coupe du Trône de football, devant l’Olympic de Safi, vendredi à Laâyoune, était méritée et vient récompenser un travail sérieux mené au sein du club.
"La victoire est méritée et vient récompenser un travail sérieux. Nous avons produit un bon football et nous sommes parvenus à verrouiller toutes les issues, surtout au milieu du terrain, ce qui nous a permis de juguler les ardeurs des attaquants de l’OCS", a indiqué Sektioui lors de la conférence de presse d’après-match. 
Les joueurs du MAS ont "remporté la bataille du milieu de terrain", empêchant leur adversaire de prendre l’initiative, a expliqué Sektioui, ajoutant que cette tactique leur a permis d’étouffer dans l’œuf les actions offensives du club mesfioui.
"Après le but égalisateur de l’Olympic de Safi, nous avons subi une pression énorme, mais nous avons réussi à la surmonter et reprendre la main", a-t-il confié.
Evoquant l’avenir après ce sacre, il a fait savoir que le prochain pas consiste à se focaliser sur le championnat national de deuxième division, avec comme objectif de retrouver la D1. 
De son côté, Hicham Dmii, coach de l’OCS, s’est dit déçu pour avoir raté un premier sacre de son club en Coupe.
"Nous avons payé cher nos erreurs, mises à profit par l’équipe adverse, surtout que ce genre de rencontres se joue sur des détails", a-t-il regretté.
Il a observé que même mené au score, l’OCS n’a pas baissé les bras, estimant que son équipe, qui aurait pu prendre l’avantage à maintes reprises, a joué un bon match et ne méritait pas cette défaite.

Dmii jette l’éponge

L'entraîneur de l'Olympic de Safi, Hicham Dmii a présenté sa démission au bureau dirigeant, qui l'a acceptée, a-t-on appris auprès du club mesfioui, samedi, au lendemain de sa défaite en finale de la Coupe du Trône de football, devant le Moghreb de Fès (1-2).
Dans une déclaration à la MAP, le porte-parole de l’OCS, Brahim Felki a affirmé que Dmii a présenté sa démission directement après la finale, disputée vendredi à Laâyoune.
Le bureau dirigeant du club, qui s’est réuni samedi à Laâyoune, a accepté cette démission, a précisé M. Felki, ajoutant qu’une commission se réunira avec Dmii pour officialiser cette séparation.
Le responsable a également fait savoir qu’un staff technique dirigera l’équipe en attendant la désignation d’un nouvel entraîneur, précisant que cet intérim sera assuré par Mbarek Kadani, comme entraîneur principal, assisté par Kamal El-Wassil comme adjoint et Abderrahim Benkhati, comme entraîneur des gardiens de but.
Dmii avait rejoint l'Olympic de Safi en avril dernier, en provenance du Kawkab de Marrakech. Il avait remplacé Aziz El-Amri, démis de ses fonctions pour mauvais résultats.

Mohamed Bouarab
Lundi 21 Novembre 2016

Lu 646 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs