Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup de filet dans les milieux terroristes : Le «Mouvement des Moudjahidines au Maroc» mis sous les verrous




Un communiqué émanant du ministère de l'Intérieur a annoncé, samedi, le démantèlement d'un réseau terroriste actif dans plusieurs villes marocaines qui  obéissait aux ordres d'un «émir» du "Mouvement des Moudjahidines au Maroc", un groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). L'éminence, arrêtée au cours de ces  opérations, n'était pas un inconnu au bataillon, puisqu'il était déjà recherché pour sa notoriété dans le domaine, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. En effet, le précieux client était notamment sous mandats de recherche nationaux et internationaux pour ses implications dans le terrorisme et atteinte grave à la sécurité du Royaume.
Ce coup de filet intervient dans le cadre de la lutte effrénée que mènent les services sécuritaires de notre pays contre le terrorisme. Ce coup-ci, c'est la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) qui s'est mise en évidence, en procédant à ce démantèlement à la suite d'une enquête non encore à son terme et qui avait épuisé complètement le sujet sous toutes ses coutures. Sans en divulguer ni le nombre des membres appréhendés du réseau, ni leur identité ou nationalité, le communiqué du ministère de l'Intérieur indique que ces individus en question seront  présentés à la justice (Tribunal anti-terroriste de Salé) dès la clôture de l'enquête.
Il est reproché à ce beau monde et entre autres, atteinte à la sécurité du Royaume et les activités terroristes, d'avoir "introduit une quantité d'armes sur le territoire national avec la complicité d'autres membres de cette organisation en vue de son usage dans l'exécution de projets terroristes".
Les autorités sécuritaires sont en outre convaincues de l'étroitesse des relations de ce mouvement méconnu au Maroc, avec d'autres plus connus dans les pays limitrophes de la région et la zone sahélo-saharienne est toute désignée avec AQMI pour référence principale.
Ces derniers mois, les interpellations à propos se sont multipliées. En avril dernier, la BNPJ avait appréhendé, dans la région de Meknès, une cellule de trois membres actifs qui faisaient l'apologie du terrorisme sur Internet en appelant à l'insurrection et à des manifestations violentes sur la voie publique.  
Bien plus tôt, en octobre, cinq autres individus, bien plus dangereux, étaient arrêtés par la DGSN pour avoir noué des liens avec des dirigeants d'Al-Qaïda en Syrie, Irak, Turquie, Yémen et Somalie avec intention de commettre des actes de terrorisme et de sabotage sur le territoire national et contre des intérêts étrangers au Maroc. Ils étaient, de plus, impliqués dans le piratage de cartes bancaires dont l'argent était destiné à des terroristes somaliens.
En septembre, la BNPJ démantelait la cellule terroriste « Escadron Al Battar ». Ses membres qui avaient prêté allégeance à Ayman Zawahiri  avaient aussi des liens avec l'auteur de l'attentat du café d'Argana à qui, ils avaient demandé conseil en matière d'explosifs.
D'un autre côté,  au niveau diplomatique et par la voix du ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani, le Maroc a réitéré  vendredi sa «profonde préoccupation face au développement des activités terroristes dans son voisinage sous-régional, notamment au niveau de la région du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest», lors d'une réunion des quinze Etats membres de l'Organe exécutif onusien, sur les menaces à la paix et à la sécurité internationale causées par des actes terroristes.
Le communiqué final à l'issue de cette réunion du Conseil de sécurité a insisté « sur la nécessité d'une coopération et d'une solidarité renforcée entre les États membres dans la lutte contre le terrorisme, demandant à nouveau aux Etats membres de renforcer leur coopération aux niveaux international, régional et sous-régional, en particulier par l'intermédiaire de mécanismes régionaux et sous-régionaux ».

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 7 Mai 2012

Lu 1178 fois


1.Posté par futurbarbu le 07/05/2012 10:58
Devant ces dangers qui menacent la stabilité du Maroc suite aux fetwas des obscurantistes qui remplissent de haine les têtes vides ,l'Etat marocain doit interdire toute fetwa qui n 'est pas dictée par l'Etat seul légitime à émettre des avis . On remarque que n'importe quel fqih ayant appris un ou deux versets de coran sans en connaitre le sens se prend pour un érudit pour détourner les gens d'abord pour mépriser les femmes jusqu'à les battre et ensuite les encourager à commettre des violences gratuites .

2.Posté par le marocain le 09/05/2012 05:20
Il faut croire que chaque fois,les responsables nous bombardent de découvertes de cellules terroristes dans notre pays.Aussi,le grand nombre des armes saisies est impressionnant.
Ce que je ne comprend pas,est ce que notre ou nos frontières sont elles perméables,vu le nombre de militaires qui s'y trouvent sur leur longueur? Oui,il y a un montage pour nous faire oublier les demandes de révision de nos pensions,une amélioration de notre mode de vie(car les denrées de premières nécessités telle que l'huile,le sucre,la farine,le riz,)et aussi les transports)
Une question qui s'impose d'elle même:les forces de l'ordre sont vieilles,et composées de personnel alourdis par l'âge,et le manque de sport.(elles ont un embonpoint qui les gênent pour une mobilité rapide.
Sans oublier que certaines fractions de ces unités sont oubliées le long des frontières depuis des années,sans qu'elles soient remplacées.Ce qui les démoralisent,étant loin de leurs familles.
Les responsables doivent se pencher sur la sécurité de notre pays,car il va de la leur.La frontière entre l'Algérie et notre pays est une passoire(contrebande de toutes sortes- gaz oil,cigarettes,denrées alimentaires mettant en danger la santé du citoyen.médicaments frelatés,
Pour ne pas dire que la localité de Beni Drar est devenu un grand dépôt de carburant à ciel ouvert,mettant en danger la sécurité des alentours,et celle de l'économie nationale.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs