Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d’envoi en fanfare du 20ème “Jazz au Chellah”




Le métissage et l'originalité ont donné le ton en ouverture, mercredi dernier, du 20ème Festival Jazz au Chellah avec le groupe Gabacho Maroconnection et le trio finlandais, dynamique et inventif, MOPO. Le Gabacho Maroconnection est une formation, haute en couleur, composée de huit musiciens marocains, français et espagnols. Elle mêle des instruments modernes traditionnels marocains pour un jazz rythmique intense et métissé. Cette formation a emporté le public dans son bel univers de musique  métissée grâce au guembri, un instrument axial de la culture gnaouie qui dialogue majestueusement bien avec le piano ou le saxophone. Ce "world-jazz music-band" est l'expression du nomadisme musical qui tisse le lien entre différentes traditions instrumentales et vocales, berbère, flamenco, gnaoua, africaine pour les transcender dans une rencontre riche où le plaisir de jouer ensemble transforme chaque concert en fête.
En deuxième partie de la soirée, le grand public avait rendez-vous avec le trio finlandais MOPO qui l'a transporté à travers une randonnée magique entre jazz et punk. Les musiciens puisent leur  inspiration dans le jazz, le punk des années 70 et la nature finlandaise.
Ce groupe s'est produit, en partie, au côté du groupe amazigh Inouraz constitué de quatre musiciens qui font preuve d'une réjouissante liberté. Tout en étant ancré dans les sonorités anciennes, le groupe va au-delà des codes musicaux ancestraux pour explorer d'autres territoires. Les musiciens n'hésitent pas à joindre à leurs propres instruments tels le ribab, loutar, le guembri, le tam-tam, le naqous, la Ta3rija, le bendir, et des instruments d'autres cultures comme le daf iranien, la calebasse africaine et la tabla indienne.  L'écoute de l'autre et l'improvisation sont leur credo.  Ce festival dédié au jazz européen est le plus important au monde, avec 190 concerts programmés depuis sa création à Rabat. "La sélection des artistes s'articule autour de critères exigeants: des groupes de grande qualité et porteurs d'une actualité récente en Europe, des styles musicaux bien contrastés, des formules instrumentales chaque soir différentes", estiment Jean-Pierre Bissot et Majid Bekkas, directeurs artistiques du festival. "Pour les couleurs particulières de 2015, on appréciera la présence forte de jazzwomen ainsi que plusieurs groupes fondés sur le principe de la rencontre. Cinq des 10 groupes européens s'engageront dans des rencontres avec des artistes du patrimoine marocain sélectionnés par Majid Bekkas. Le Maroc sera finement représenté avec ses différentes cultures musicales : amazigh, gnaoua, cultures orientales, cultures malhoun et soufie des Aissaoua", concluent-ils.

Vendredi 18 Septembre 2015

Lu 1056 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs