Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d'envoi du Festival international de théâtre universitaire de Casablanca




Le rideau a été levé, lundi soir à Casablanca, sur la 28ème édition du Festival international de théâtre universitaire, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, avec la présentation d'une œuvre de l'Académie de théâtre de Shanghai, intitulée "Rouge".  
Cette pièce théâtrale traite de points lumineux rouges qui scintillent dans l'obscurité: c'est la lumière d'espoir qui se réunit dans la noirceur immense de la nuit, la croyance de la renaissance qui s'élève sur le désert, les ailes de liberté qui convoquent le courage de l'humanité, l'envoyé de la lumière qui déchire la longue nuit froide et apporte l'espoir et la chaleur à la terre.
Le coup d'envoi de cette édition, tenue sous le thème "Théâtre et société: Le silence pour un nouveau départ", a été marqué par la participation de personnalités du monde de la culture, de l'art et de la politique.  Cette messe annuelle, qui se poursuit jusqu'au 16 juillet, connaît la participation de plusieurs troupes venant de Tunisie, Egypte, Algérie, France, Allemagne, Italie, Mexique et du Maroc, outre la Chine, comme invitée d'honneur, dont le choix intervient dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays, de la dynamisation des échanges culturels bilatéraux et la consécration des valeurs de tolérance et de paix et le rapprochement culturel entre les deux peuples, selon les organisateurs.
Le jury de cette édition, dédiée au cinéaste, chorégraphe et danseur marocain Lahcen Zinoun, est composé d'une brochette d'acteurs nationaux et internationaux de différentes disciplines artistiques telles que la réalisation et la musique.
Au menu de cette manifestation culturelle, initiée par la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M'Sik (Université Hassan II), figurent des ateliers de formation qui seront encadrés par des acteurs nationaux et internationaux, ainsi qu'une table ronde sur la culture du silence, considérée en tant que langue productrice de la créativité.
Les activités de ce festival se dérouleront dans plusieurs espaces, notamment la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’Sik, la Bibliothèque universitaire Mohammed Sekkat, le Complexe culturel Moulay Rachid, l'Institut français de Casablanca, le Complexe culturel Sidi Belyout, le Studio des arts vivants et le Complexe culturel Mohamed Berrada.
Selon les organisateurs, ce festival est devenu une rencontre annuelle visant à contribuer à la consolidation de la diplomatie culturelle parallèle.
"Le dialogue et l'interaction entre les instances politiques, la société et l'université est une nécessité pour mieux échanger les idées et enrichir les expériences en vue de coordonner les initiatives et rationaliser les efforts et les énergies", ont-ils expliqué, soulignant que cet évènement international offre une occasion à tous les acteurs et artistes pour créer une synergie au niveau de la ville de Casablanca dans une approche collective dont l'objectif est d'apaiser les esprits, favoriser les conditions de la rencontre et l’échange tout en créant une convivialité et une paix sociale.


 

Mercredi 13 Juillet 2016

Lu 516 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs