Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d'envoi du 8ème Festival du cinéma africain de Tanger

Treize courts-métrages en lice pour le Grand Prix




Le rideau a été levé, mercredi soir, sur la 8ème édition dédiée
entièrement à la jeune création marocaine et africaine,
avec au menu treize films en lice autour de la thématique
“Espace/temps - Voyage/frontières”.


Initié par l'Association pour la culture et les arts visuels émergents (ACAVE), ce festival a pour ambition d'encourager la jeune création cinématographique, en incitant les jeunes à réaliser leurs propres œuvres, mais aussi en proposant une formation professionnelle à des réalisateurs pour la plupart autodidactes, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, le directeur du festival, Mohamed Arouch.
La présente édition entend aussi hisser ce rendez-vous cinématographique au rang des grandes manifestations nationales et internationales, offrir au public l'occasion de découvrir les jeunes talents de demain, servir de plateforme d'échanges entre jeunes créateurs africains et leur offrir l'opportunité de rencontrer de véritables professionnels du cinéma et de créer un réseau de jeunes réalisateurs et producteurs, a-t-il ajouté.
La cérémonie d'ouverture de ce festival de quatre jours a été marquée par un concert inédit du maallem gnaoui Abdellah El Gourd, un grand symbole de la musique internationale et africaine qui a fait plusieurs tournées à travers le monde pour promouvoir son héritage musical.  La soirée a été aussi émaillée par la projection, hors compétition, du film "Human" du réalisateur Yann Arthus-Bertrand, qui réunit toute l'humanité du monde. Ce documentaire est un diptyque de récits et d'images du monde pour créer une immersion au fond de l'être humain, mettre en lumière ses conditions et réfléchir au sens même de l'existence. A travers des témoignages remplis d'amour, de bonheur, mais aussi de haine et de violence, "Human" fait plonger le spectateur au vécu de l'autre.
De la plus petite histoire du quotidien, jusqu'aux récits de vie les plus incroyables, ces rencontres poignantes et sincères dévoilent la part la plus sombre de l'homme, mais aussi ce qu'il y a de plus beau et d'universel. La terre, sublimée au travers d'images aériennes inédites accompagnées de musique tel un opéra, témoigne de la beauté du monde et du vivre-ensemble.
Treize courts-métrages sont en lice dans le cadre de la compétition officielle de ce festival, dont "L'mhjoub" d'Omar Laaouina (Maroc), "Passage" de Selim Gribaa (Tunisie), "Dark White" de Haisam Abdelhamid (Egypte), "Le Chemin" de Mike Coffi (Côte d'Ivoire) et "Grain de sable" de Salim El-Kadiri (Maroc).
Il s'agit aussi des films "Diendé, le voyageur solitaire" de Boubacar Sangaré (Burkina Faso), "Stopover in Pajol" de Mahamoud Ibrahim (Comores), "The Messenger" d'Issam Taachit (Algérie), "Pape Eindo" de Mohamed Edaarraji (Maroc), "The fate" de Lakhdar Elhamdaoui (Maroc), "J'existe" d'El Hadji Demba Dia (Sénégal), "The Peculiar life of a spider" de Comfort Arthur (Ghana) et "Kichta" de Sara Hijazi (Egypte).  
Quant au jury de cette édition, il est composé de la directrice du Festival "Cinémas d'Afrique" Myriam De Montard, du réalisateur américain Steve Clack et de l'acteur marocain Mohamed Hmimsa.
Notons enfin qu'outre les projections de films, le festival se veut une plateforme de débats, de rencontres et de formation, à travers des ateliers de repérage cinématographique, de réalisation filmique et de cinéma de poche dédiés aux enfants qui seront donnés par l'Américain Steve Clack, ainsi que la projection de quatre films hors compétition produits par les lauréats des écoles de cinéma du Maroc, outre des Cartes Blanches décernées aux festivals "Cinémas d'Afrique" et "Fespaco". 

Samedi 17 Décembre 2016

Lu 754 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs