Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d’envoi du 8ème Festival Cinéma-Migrations d'Agadir : Hommage au cinéma africain




La huitième édition du Festival Cinéma-Migrations d'Agadir, qui rend hommage cette année au cinéma africain, s'est ouverte mercredi soir, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.
Le festival offre un large éventail de choix entre œuvres  cinématographiques nationales et internationales, ayant toutes pour trame la  thématique de la migration. L'occasion est aussi idoine pour découvrir les  dernières productions des cinéastes marocains issus de l'immigration.
Le festival a été inauguré par l'acteur franco-camerounais, Eriq  Ebouaney, président de l'édition, qui a rendu hommage au Maroc "terre  d'accueil et de rencontres entre Africains du nord comme du sud".
"Cette manifestation est devenue un lieu incontournable et indispensable  d'échanges entre la diaspora du cinéma et les cinéastes africains", a dit le  comédien qui s'est illustré dans des films à succès comme "Lumumba" de Raoul  Peck ou "Disgrâce" de Steve Jacobs,  deux films que le public d'Agadir aura  l'occasion de suivre lors du Festival.     Selon Driss Moubarik, président de l'Association "l'Initiative  culturelle", à l'origine de cet évènement artistique, le Festival donne cette  année "la part belle au cinéma africain avec toujours comme devise de  rapprocher davantage le cinéma du grand public". "Les spectacles, gratuits et ouverts, sont prévus dans différents  espaces afin de contribuer à une animation culturelle et artistique de valeur  et participer au rayonnement de la région", a-t-il poursuivi lors de cette  séance inaugurale marquée par la présence du wali de la région  Souss-Massa-Draa, Mohamed Boussaid.
Cette année, près d'une centaine de participants, cinéastes, acteurs,  producteurs, critiques et universitaires, marocains et étrangers, ont fait le  déplacement dans la capitale du Souss.   
La séance d'ouverture a été marquée par la projection de deux films en  présence de leurs réalisateurs et plusieurs membres du casting. Il s'agit de  "Après l'océan" de Eliane de Latour et "Les oubliés de l'histoire " de Hassan  Benjelloun.
  Le festival rendra hommage à deux figures marquantes du théâtre et du  cinéma maghrébins, en l'occurrence l'acteur marocain Abdelkader Moutaâ et  l'acteur et réalisateur algérien, Mahmoud Zemmouri.  
Au total, une vingtaine de longs métrages et 15 courts métrages seront  projetés durant les quatre jours de cette messe cinématographique.

MAP
Vendredi 11 Février 2011

Lu 337 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs