Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d’envoi du 47ème Festival national des arts populaires : Grande parade à l’ouverture de la fête des traditions




Coup d’envoi du 47ème Festival national des arts populaires : Grande parade à l’ouverture de la fête des traditions
Aujourd’hui s’ouvre à Marrakech la 47ème édition du Festival national des arts populaires (FNAP). Rendez-vous incontournable des troupes traditionnelles marocaines, cette grande fête populaire se tient jusqu’au 24 juin dans la capitale ocre.
La traditionnelle parade donne le coup d’envoi du Festival au bonheur du grand public, invité à venir apprécier les installations et créations de plus de 600 artistes. Ces derniers défileront sur 3 km, de la place 16 Novembre à la place Jemaa El Fna sous le signe de « La Caravane ».
Très appréciée des Marrackchis et de nombreux invités, cette tradition du festival est le « fruit du travail des différentes résidences artistiques », souligne la Fondation des Festivals. Le promoteur de l’événement précise que la caravane sera marquée, cette année, par la participation de 500 écoliers.
D’autres activités figurent également au programme de cette édition. Ainsi, le mythique Palais Badii accueillera tous les soirs du festival les meilleures troupes du Maroc alors que seront organisées dans différents sites des expositions et des conférences. Pendant ce temps, le « Village du festival » proposera aux familles des concerts, ateliers, expositions ainsi que des espaces de démonstration des métiers d’art. Notons qu’un espace cinéma est aussi annoncé. Il accueillera de nombreux participants lors des multiples projections.
Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Festival national des arts populaires est le plus ancien festival du Maroc. Cette manifestation fut créée en avril 1960 dans la perspective d’offrir à toutes les troupes perpétuant la tradition des arts populaires un espace d’expression où elles peuvent valoriser leur richesse. Le but étant de préserver leur précieux savoir et « contrer la marginalisation de nos arts populaires face aux nouvelles tendances artistiques », soulignent les organisateurs.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette initiative ne tarda pas à faire des émules car cet événement constitue la vitrine du patrimoine marocain dont le taux de fréquentation représente désormais entre 5 et 10% du nombre total des visiteurs de Marrakech. Ce taux pourrait bien atteindre les 15% dans les deux années à venir, selon les estimations des promoteurs de l’événement.

ALAIN BOUITHY
Mercredi 20 Juin 2012

Lu 630 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs