Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d’envoi des septièmes Rencontres internationales de la Poésie : Marrakech pose un pont universel entre les cultures




Coup d’envoi des septièmes Rencontres internationales de la Poésie : Marrakech pose un pont universel entre les cultures
Les 7èmes éditions des Rencontres internationales de la poésie s’ouvrent aujourd’hui à la Faculté des lettres et sciences humaines de Marrakech sous le signe: «La poésie, un pont universel entre les cultures».
Organisée à l’initiative de Lucile Bernard, fondatrice du Centre de création artistique Riad Sahara Nour, en partenariat avec la Fondation Dar Bellarj pour la culture vivante au Maroc, l'Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech (ESAV), cette manifestation se tient jusqu’au 2 juin prochain dans la cité ocre.
Fidèle à sa «politique d’engagement et de solidarité entre les peuples», ce rendez-vous culturel réunira des poètes, universitaires et amoureux des rimes et strophes prônant, «à travers leur voix, les valeurs fondamentales de liberté et de fraternité entre les différentes cultures».
Sept poètes aux horizons divers représentant six pays participent, cette année, à cette belle aventure poétique et humaine. Il s’agit de: Jean-Pierre Siméon (France), Mohamed Loakira (Maroc) native de la ville hôte, Nimrod (Tchad), Mario Campaña (Equateur), Stéphane Chaumet (France), Salah Al Hamdani (Irak) et Víctor Rodríguez Núñez (Cuba).
Six jours durant, ils animeront diverses activités prévues dans le cadre de cette manifestation et visant pour l’essentiel à promouvoir l'échange et l'expression poétique.
Ainsi, dans le cadre du volet «Rétrospective», la Faculté des lettres et des sciences humaines de Marrakech abrite aujourd’hui une conférence sur Rosa Parks (1913-2005), une figure emblématique du mouvement de protestation contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Elle sera suivie d’une lecture de textes du poète et homme politique sénégalais Léopold Sedar Senghor (1906-2001). Ce dernier est le premier Africain à siéger à l’Académie française. L’idée de cette rencontre, animée par Nimrod Bena, est de «retracer le parcours et l'œuvre d'auteurs ou de personnes qui ont marqué leur temps», expliquent les organisateurs.
Dans le cadre du programme «Les poètes s’engagent», le poète irakien Salah Al Hamdani rencontrera cet après-midi les adolescents de l’Association Al Karam à Marrakech. Le lendemain matin (10h), ce sera au tour du poète marocain Mohamed Loakira de rencontrer les élèves du lycée Salah Eddine de Marrakech pour une séance de lecture.
Vendredi 1er juin à 18h30, le Musée de la Palmeraie «Art et Nature» abritera à son tour une conférence sur Andrée Chédid (1920-2011), femme de lettres et poète française d’origine libanaise. Cette conférence sera animée par le poète Jean-Pierre Siméon.
La journée du samedi 2 sera dominée par la remise du «Prix Sahara Nour» aux trois lauréats du concours de la jeune poésie marocaine (édition 2012), à la Fondation Dar Bellarj «Fondation pour la culture vivante au Maroc» (12h). Lauréats qui seront désignés par un jury composé de Mahi Binebine, Yassin Adnan, Moulay Sedik Rabbaj, Rachid Chraibi, Ali Iken et Lucile Bernard.
Un peu plus tard, à 17h30, le Centre de création artistique Riad Sahara Nour servira de cadre au rendez-vous «Le Temps des poètes».  Ici, «nous allons élargir le temps de paroles, d'une part pour les jeunes talents avec «Une minute pour lire un poème», d'autre part, en introduisant au programme un Tremplin de la création : «3 auteurs, 3 voix» coup de pouce du riad Sahara Nour à trois poètes confirmés qui viendront lire un extrait de leurs œuvres en avant-première de la Soirée de lecture au Centre de création artistique Riad Sahara Nour», explique-t-on.
Précisons que cette édition bénéficie aussi du partenariat du Musée de la Palmeraie «Art et Nature», la Faculté des lettres et des sciences humaines à Marrakech et des éditions Marsam.
Soulignons que quatre musiciens animeront les soirées programmées dans le cadre de ces rencontres. Il s’agit de Mustapha Rihani (flûte), Khalid Badaoui (luth), Khalid Isbah (guitare) et Lila Bogonin (chant et piano).

ALAIN BOUITHY
Mercredi 30 Mai 2012

Lu 616 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs