Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d’envoi de la 9ème édition du Festival international du film de Marrakech : Lumières, couleurs et paillettes




Ce soir, Marrakech inaugure la neuvième édition de son prestigieux Festival international du film (FIFM). Un rendez-vous désormais couru qui accueille jusqu’au 12 décembre courant, cinéastes, acteurs, producteurs et divers médias pour une fête dédiée au cinéma et à ceux qui le font.
A l’instar des précédentes éditions, le FIFM réserve cette année encore plusieurs surprises autour d’une programmation à la hauteur de la renommée de la ville qui l’accueille et de ses nombreux et prestigieux invités. Mais aussi de plusieurs cinéphiles qui se ruent dans les salles du Palais des congrès et les différents sites du Festival pour apprécier des productions modernes et ouvertes sur le monde, (re)voir des classiques et les idoles qui les ont incarnés. Un moment intense pour ce rendez-vous qui s’est imposé au fil des éditions comme une des vitrines mondiales du 7ème art.
« Le public pourra voyager dans tous les continents et plus de 25 pays à travers les images des films que viennent présenter tous ces artistes : ce langage universel qu’est le cinéma », rassure Melita Toscan Du Plantier, directrice du Festival.
Pour sa neuvième édition, le Festival a choisi de rendre hommage au cinéma coréen. Invité du Festival, la Corée du Sud sera à l’honneur durant le Festival à travers la projection d’une quarantaine de productions traduisant le dynamisme du septième art coréen et le génie de ses réalisateurs et acteurs. Une formidable occasion pour les amateurs de cinéma asiatique de revisiter un cinéma qu’on aime bien. Outre la Corée du Sud, le FIFM s’intéresse également cette année au cinéma thaïlandais représenté à cet événement par un échantillon de 12 films.
Le programme de cette édition comporte aussi des rubriques importantes comme les fameux « Les Master Class du FIFM », rencontres, des « Coups de cœurs » et « films hors compétitions » que le public pourra dévorer neuf jours durant avec bonheur et convivialité. C’est aussi ça, le côté flamboyant du Festival de Marrakech.

Alain BOUITHY
Vendredi 4 Décembre 2009

Lu 214 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs