Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coopération renforcée entre l’USFP et l’UMT Servir les forces populaires et la classe ouvrière




Coopération renforcée  entre l’USFP et l’UMT Servir les forces populaires et la classe ouvrière
Les dirigeants de l’USFP et de l’UMT ont tenu jeudi une réunion après leur récente rencontre historique à la Bourse du travail à Casablanca.
Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a confirmé durant cette rencontre tenue au siège central du Parti à Rabat, que la politique menée par le gouvernement concernant les grands dossiers sociaux a induit une détérioration des conditions de vie des Marocains et conduit à la régression des libertés en général et syndicales en particulier et a imposé cette coordination avec l’UMT.
Driss Lachgar a rappelé que la réunion tenue au mois de février entre l’USFP et l’UMT a mis fin à un tabou qui a duré plusieurs décades. «Nous devons surmonter tous les obstacles. Certes il y a quelques résistances de part et d’autre, mais nous devons faire de notre mieux pour passer outre puisque nous sommes tous convaincus du bien-fondé de notre projet politique et social qui sert les intérêts des forces populaires et de la classe ouvrière dans notre pays», a assuré le Premier secrétaire de l’USFP. Il a également rappelé que la situation tant au niveau national qu’international pousse à tirer la sonnette d’alarme et exige une coordination institutionnelle entre les deux parties  pour l’opérationnalisation de la Constitution, la coordination au sein du Conseil économique, social et environnemental et entre les groupes parlementaires de l’USFP et de l’UMT à la Chambre des conseillers.
La coordination entre les deux organisations comprend également le volet social, surtout en ce qui concerne les grands dossiers tels la Caisse de compensation, la réforme des caisses de retraite, la réforme fiscale et pénale, la politique salariale et la question féminine. Cette coordination a également pour but de contrer la politique répressive du gouvernement notamment contre les libertés syndicales. La délégation de l’UMT comprenait en plus d’El Miloudi Moukharik, secrétaire général du syndicat, huit membres du secrétariat général.
«Qui aurait pu imaginer que les directions de l’USFP et de l’UMT se réunissent après plus de 50 ans ?», s’est interrogé Moukharik en l’occasion avant d’ajouter que l’Union nationale des forces populaires était une force politique majeure dans le champ politique marocain et que les cadres et dirigeants de ce parti étaient également des cadres et des dirigeants de l’UMT, mais des conditions subjectives et objectives sont à l’origine de ce qui est advenu.
Moukharik a, par ailleurs, confirmé que la direction du syndicat créé en 1955 durant l’occupation française, a tourné la page du passé et qu’elle prône la coordination avec l’USFP pour servir les intérêts de la classe ouvrière et du peuple marocain.

M.C
Samedi 16 Mars 2013

Lu 602 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs