Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conventions de coopération entre l'ONCF et les sociétés de chemins de fer du Gabon et de Djibouti

Le transport ferroviaire en Afrique reste relativement peu développé




Conventions de coopération entre l'ONCF et les  sociétés de chemins de fer du Gabon et de Djibouti
Le transport ferroviaire en Afrique reste relativement peu développé comparativement aux autres continents. Il ne représente que 5% du total du réseau mondial, soit environ 80.000 km de lignes en exploitation. 
C’est dans la perspective du développement de ce réseau que l'Office national des chemins de fer (ONCF) a signé deux conventions de coopération dans le domaine ferroviaire avec la société des chemins de fer du Gabon et celle de Djibouti.
Ces conventions ont été conclues en marge du séminaire organisé à Marrakech par l'ONCF sur «Les chemins de fer entre le passé, le présent et l'avenir» avec la participation de plusieurs pays africains, une manifestation marquant la clôture de la célébration du 50ème anniversaire de l'ONCF et du centenaire du rail au Maroc.
Ces partenariats s'inscrivent en droite ligne avec l'engagement du Maroc conformément à la dynamique insufflée par SM le Roi Mohammed VI pour le renforcement de la coopération Sud-Sud, souligne à ce sujet un communiqué de l'ONCF.
Les conventions ont été signées par le directeur général de l'ONCF, Rabie Khlie et les deux responsables des sociétés des chemins de fer gabonaise et djiboutienne, en présence notamment du ministre délégué auprès du ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, du ministre des Transports du Cameroun, Robert Nkili et du directeur général de l'Union internationale des chemins de fer (UIC), Jean-Pierre Loubinoux.
En marge de ce séminaire et dans le cadre de son implication effective aussi bien au niveau continental que régional, l'ONCF a organisé la réunion du Comité exécutif de l'UIC-Région Afrique qui a vu la participation de responsables d'une quinzaine de réseaux ferrés africains.
Rabie Khlie, en sa qualité de président de l'UIC-Région Afrique, a présenté l'état d'avancement du plan d'action arrêté pour 2014 et qui comporte, entre autres, l'organisation au Maroc de deux sessions de formation au profit de cadres ferroviaires africains sur la sécurité et la maintenance de la voie, en plus de la définition du système de déclinaison de la stratégie Africa Rail arrêtée à l'horizon 2040.

Mardi 11 Mars 2014

Lu 462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs