Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Contribution marocaine au Fonds Africa50




Le Maroc a exprimé son intention de contribuer de façon importante au Fonds Africa50 pour un montant de 100 millions de dollars et de lui accorder tous les avantages et facilités nécessaires à l'accomplissement de sa mission, a souligné, mercredi à Casablanca, le ministre de l'Economie et des Finances. 
S'exprimant lors de l'Assemblée générale constitutive du Fonds Africa50, initialement créée par la Banque africaine de développement (BAD), en présence de ses homologues des pays membres, le ministre a fait savoir que cet engagement du Royaume ambitionne de promouvoir la coopération au sein de l'Afrique rappelant à cette occasion les différentes tournées effectuées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et marquées par la signature de différents accords et conventions de coopération.
Le Royaume du Maroc, a-t-il dit, se félicite encore une fois de la décision prise par la BAD d'abriter le Fonds Africa50 à "Casablanca Finance City" et exprime, à ce titre, ses remerciements pour la confiance placée en lui par cette prestigieuse institution et par les pays africains actionnaires tout en réitérant son engagement à prendre toutes les dispositions et mesures nécessaires en vue de faciliter l'opérationnalisation de ce Fonds dans les meilleures conditions et d'assurer son succès et son rayonnement.
Le lancement de cette initiative promue par la BAD a été entériné par les ministres des Finances africains, gouverneurs de la BAD, à Marrakech en mai 2013, lors des assemblées annuelles de la BAD. 
Le ministre a, par ailleurs, mis en exergue l'objectif du lancement d'Africa50 soulignant que le continent africain a un besoin important en termes d'infrastructures auxquelles seulement une part assez faible du PIB (environ 4 %) a été consacrée. 
Les besoins des pays africains dans ce domaine sont estimés à environ 100 milliards de dollars par an et seulement 45 milliards de dollars sont effectivement mobilisés grâce au concours des gouvernements africains, des institutions de financement du développement et du secteur privé, a-t-il dit.
"Africa50 s'est assigné pour mission stratégique de mobiliser les ressources nécessaires pour contribuer significativement à la couverture des besoins de financement des infrastructures du continent mais également de promouvoir des solutions innovantes et appropriées pour répondre aux besoins spécifiques des pays membres dans des secteurs stratégiques dont notamment l'énergie et le transport", a-t-il relevé.

 

Libé
Samedi 1 Août 2015

Lu 266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs