Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Contre le cancer, conduisez les fenêtres fermées




Si un long trajet en voiture vous attend pour partir en vacances cet été, optez pour la clim. Conduire les fenêtres ouvertes en plein soleil peut en effet augmenter le risque de développer un cancer de la peau, selon une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Washington, rapporte le blog Jezebel.
En examinant plusieurs patients américains atteints d’un cancer de la peau apparu sur un seul côté du corps uniquement, les chercheurs ont découvert que la plupart d’entre eux développaient un cancer sur le côté gauche. Or, aux Etats-Unis (comme en France), le volant d’une voiture se trouve sur la gauche. 52% des cas de mélanome (cancer de la peau ou des muqueuses) et 53% des cas de carcinome à cellules de Merkel (cancer de la peau concernant surtout les sujets âgés) apparaissaient, en effet, sur la partie gauche du corps de ces personnes.
Plus surprenant, une autre étude réalisée en 1986 sur des hommes australiens a démontré qu’ils étaient plus susceptibles de développer un cancer de la peau sur le côté droit de leur corps, note USA Today. Or, en Australie, le volant se trouve à droite.
Conduire les fenêtres fermées permet de se protéger dans une moindre mesure: les vitres peuvent bloquer les rayons UVB, ceux qui sont responsables des coups de soleil (et n’affectent donc que l’épiderme). En revanche, ils ne protègent pas contre les rayons UVA, moins puissants, mais qui endommagent le collagène et les cellules du derme (la couche inférieure de la peau). Pour Paul Nghiem, co-auteur de l’étude, tant qu’on roule fenêtres closes, il n’y a aucune raison d’appliquer de la crème solaire avant de conduire. Toutefois, pour les conducteurs plus exposés au cancer de la peau qui passent régulièrement beaucoup de temps sur la route, la crème solaire est nécessaire.  
 «Les camionneurs font certainement partie de ceux qui doivent se protéger des rayons ultraviolets pendant qu’ils conduisent», selon Kelly Paulson, une autre auteure de l’étude de l’Université de Washington. De même que les passagers d’un très long voyage en voiture, ajoute-t-elle.

Slate.fr
Jeudi 23 Juin 2011

Lu 108 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs