Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Contrairement aux fausses assertions du gouvernement, l’argent sale a bel et bien dénaturé l’opération électorale


Malgré tous les desseins visant à l’affaiblir, l’USFP a fait preuve d’une grande résistance à travers les urnes



Le déroulement des dernières échéances électorales en partant des résultats des communales et des régionales jusqu’à la constitution des bureaux des communes, des régions, des préfectures et des provinces, tels ont été les points inscrits à l’ordre du jour de la réunion du Bureau politique de l’USFP qui a eu lieu  vendredi 18 septembre.
L’entame de cette réunion avait été marquée par le rapport présenté par le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, qui a fait part des multiples aspects qui ont entouré l’opération électorale dans sa globalité. 
Après examen des différents volets, les membres du Bureau politique ont tenu à saluer l’effort fourni par l’ensemble des organes du parti dans les provinces et les régions. Lesquels organes avaient fait face aux manœuvres fomentées par des adversaires contre le parti en vue de porter atteinte à la force de l’USFP, lors de la phase des candidatures où l’argent avait coulé à flots en vue de séduire des candidats connus pour leurs influences au niveau de la société, lit-on dans le communiqué du Bureau politique.
Cette réunion a été également l’occasion pour les membres du Bureau politique de débattre de la gestion par le gouvernement des élections à travers les décisions prises et d’autres restées en suspens débouchant ainsi sur des dysfonctionnements manifestes dont le retour de prévaricateurs condamnés par la justice. Sachant que d’autres ont vu leurs jugements non appliqués afin de mener leur campagne électorale au moment où le candidat de l’USFP à Jerada avait été appréhendé sur la base d’une fausse information et contre la loi qui interdit l’arrestation des candidats sauf en cas du flagrant délit. En dépit de toutes les plaintes déposées par la direction du parti auprès du ministre de la Justice et des Libertés, le candidat ittihadi de Jerada n’a  été acquitté qu’au lendemain du jour de scrutin après l’émission du jugement de son innocence, ajoute le communiqué.
Par ailleurs, le Bureau politique a passé en revue les dysfonctionnements et les déviations qui ont affecté la coordination au sein de l’opposition, ce qui a conduit à la perte de régions et de provinces, comme la présidence de la région de Guelmim qui était tranchée suite à une volonté populaire. Dans les quatre provinces de cette région, le parti a obtenu 50% des sièges et autant de voix, ce qui dément les allégations du gouvernement alors que l’opération électorale a connu l’usage de l’argent qui a atteint des montants  mirobolants.   
Tout en félicitant l’ensemble des militantes et militants ayant participé  à ces élections  en tant que candidats ou membres actifs pour les efforts qu’ils ont déployés, le Bureau politique annonce :
-En dépit des problèmes qui lui sont imposés et des plans visant à l’affaiblir, l’USFP est parvenue, lors de ce scrutin, à faire preuve d’un grand courage motivant que confirment les  données et observations scientifiques crédibles.
-Les  élections du 4 septembre et les dangereuses répercussions qui en découlent interpellent l’USFP  et l’ensemble des forces vives  à repenser les questions  importantes  concernant  le rôle effectif du processus électoral  en relation avec  le contexte politique général de notre pays. 
Si  établir  un  bilan de l’étape  est un droit de tous les Ittihadis  ayant contribué au combat électoral pour défendre le projet du parti  qui  mène aujourd’hui une lutte acharnée en faveur des valeurs de modernité et de démocratie, le Bureau politique  exhorte l’ensemble de ses membres à procéder à une évaluation  rationnelle au niveau des provinces et régions  en vue de pallier les défaillances et dysfonctionnements  en particulier dans 14 grandes villes  où le parti a régressé au cours des deux dernières mandatures.
Pour toutes ces raisons, le Bureau politique  a décidé : 
-De convoquer les têtes de liste  dans les villes ; le but étant de présenter leurs rapports sur le déroulement  de la campagne électorale  et ses résultats et de les soumettre à discussion devant les conseils provinciaux, et ce pour compléter les données  relatives à cette étape. 
- Confirme que cette évaluation  fera l’objet  de sa prochaine réunion et appelle la Commission administrative à se réunir à la mi-octobre. 
Le Bureau politique  a également débattu des derniers développements de notre cause nationale et des manœuvres orchestrées  contre  notre pays  qui nécessitent davantage de vigilance.  Dans ce cadre, et  pour la célébration  du 39ème anniversaire de la Marche Verte, il a décidé   d’organiser  une conférence internationale sur l’autonomie du Sahara marocain. De même qu’il a traité de la commémoration du 50ème anniversaire de l’enlèvement du martyr Mehdi Ben Barka et  constitué une commission pour procéder aux préparatifs concernant la célébration du  Jour de la  fidélité aux martyrs et d’en faire une  occasion  pour réitérer sa demande de dévoiler toute la vérité sur le sort de Mehdi Ben Barka.

Dimanche 20 Septembre 2015

Lu 656 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs