Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Contrairement aux allégations d’une certaine presse Le ministère de l’Intérieur dément toute intervention dans le déroulement du 9ème Congrès de l’USFP




Contrairement aux allégations d’une certaine presse Le ministère de l’Intérieur dément toute intervention dans le déroulement du 9ème Congrès de l’USFP
Le ministère de l'Intérieur a démenti le contenu d'articles et dossiers publiés par le quotidien Al Massae dans ses numéros 1996 des 23 et 24 février dernier et 2002 des 2 et 3 mars, ainsi que par d'autres médias électroniques qui comportent des accusations contre des responsables et services du ministère concernant des interventions présumées en faveur de l'un des candidats lors du 9è congrès national du parti de l'Union socialiste des forces populaires (USFP).
Se disant "surpris par ces accusations dangereuses, le ministère de l'Intérieur condamne vivement la tentative d'impliquer ses services et responsables dans une affaire partisane intérieure avec une intention politique loin de la nature des missions et des relations qu'entretient le ministère avec les différentes composantes de la scène politique nationale", indique un communiqué du ministère.
Le ministère considère que "les contenus des articles ne sont que des allégations politiques et médiatiques infondées, voire une tentative désespérée pour l'impliquer dans une compétition politique régie par des règles claires, des législations et des lois intérieures des partis", ajoute le communiqué.
Le ministère souligne qu'il veille à appliquer "les principes d'égalité dans ces relations avec les acteurs politiques et de neutralité par rapport aux différends qui peuvent surgir au sein des partis politiques nationaux, dans le souci de contribuer à la consécration des règles de démocratie dans la gestion des institutions partisanes qui constituent un partenaire incontournable dans le processus de consolidation de l'Etat des institutions".
Le communiqué note que "le ministère se réserve le droit de recourir à la justice afin de préserver son intégrité en tant qu'institution gouvernementale et de défendre ses responsables des accusations portées contre eux".

Libé
Lundi 4 Mars 2013

Lu 126 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs