Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Contextes : Vivement demain




«Le riche songe à l’année qui vient, le pauvre pense au jour présent ». Ce proverbe chinois n’a jamais été autant d’actualité que le millésime 2015 n’a pas été du meilleur effet sur la bourse des ménages, l’emploi, les retraites, voire tout ce qui fonde cette dignité sans laquelle la vie ne sera jamais un long fleuve tranquille.
Il faut néanmoins savoir raison garder et faire montre d’optimisme malgré les lourds nuages qui pointent à l’horizon du fait de la politique antisociale suivie par ce gouvernement qui a fait vœu de ne tirer sa révérence qu’après avoir accompli son triste dessein et conduit le pays au bord d’un précipice dont il sera difficile de sortir sans se serrer la ceinture tellement fort que le commun des mortels en perdra le souffle au point d’en suffoquer à n’en pas finir.
La mauvaise nouvelle réside donc dans le fait que le front social pourrait s’embraser davantage en 2016 et poursuivre ainsi la montée en puissance qu’il a entamée avec l’arrivée aux commandes de la première mouture de l’actuel Exécutif ; un processus auquel Dame nature pourrait donner un coup de pouce en continuant à fermer les robinets de la pluie.
La bonne nouvelle est que la reprise qui montre son nez au niveau international, puisse se poursuivre de manière suffisamment forte pour permettre à l’économie nationale d’en tirer profit.
Il n’en demeure pas moins que si la situation des finances publiques nationales s’est améliorée récemment, les inégalités se sont creusées à des niveaux inégalés puisque portés par les vents du désengagement par l’Etat de ses responsabilités sociales. Sans jouer les Cassandre, l’incertitude ambiante constituera, donc,  une menace sérieuse pour notre pays qui semble peiner à trouver la voie d’une convalescence économique productrice de richesses équitablement partagées.
A l’instar de ce qu’avait fait Winston Churchill le 13 mai 1940 devant la Chambre des Communes britannique, nous ne pouvons rien vous promettre d’autre pour 2016  que « du sang, du labeur, des larmes et de la sueur » en espérant que demain sera meilleur qu’aujourd’hui.
Bonne année quand même !

Par Ahmed Saaidi
Vendredi 1 Janvier 2016

Lu 1146 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs