Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conservation et mise en valeur du patrimoine en Palestine




Le patrimoine palestinien, en particulier archéologique, sera présenté cette semaine à Paris dans le cadre d'un séminaire scientifique consacré à sa conservation et sa mise en valeur, a-t-on appris dimanche auprès des organisateurs.
 Ce séminaire international se déroulera jeudi et vendredi à l'Ecole nationale supérieure (ENS) à Paris.
Il a pour objectif de "présenter les actions de conservation et de mise en valeur du patrimoine en Palestine, notamment dans le domaine de l'archéologie, à partir des vestiges du monastère de Saint-Hilarion à Tell Umm Amer, dans la Bande de Gaza, a expliqué à l'AFP l'archéologue René Elter qui conduit des fouilles sur ce site.
L'ermite Hilarion, né près de Gaza, a créé au 4e siècle le premier monastère de Palestine.
Une action de coopération scientifique franco-palestinienne a été mise en place à Gaza qui prévoit la formation d'archéologues et de restaurateurs palestiniens en lien avec l'Université islamique locale.
Le séminaire doit également faire connaître des actions de mise en valeur de sites sur l'ensemble des territoires palestiniens, comme à Naplouse, Bethléem et Hébron, en Cisjordanie, ou encore dans le centre historique de la ville de Gaza (maisons anciennes).
Parmi les intervenants, figurent notamment le dominicain Jean-Baptiste Humbert, directeur du département archéologie à l'Ecole biblique et archéologique française (Ebaf) de Jérusalem, et Béatrice André-Salvini, chef du département des Antiquités orientales du Louvre.
Les Palestiniens ont récemment été admis à l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), en dépit de l'opposition des Etats-Unis et d'Israël, et compte présenter la candidature de plusieurs sites prestigieux au patrimoine mondial de l'humanité.
L'Autorité palestinienne a déjà officiellement présenté, il y a un an, la candidature de Bethléem (Cisjordanie), lieu de naissance du Christ selon la tradition, au patrimoine mondial. L'Unesco doit prendre sa décision en juillet 2012.
Le département palestinien des Antiquités a déjà recensé, parmi les sites d'intérêt, religieux, culturels ou naturels, le Garizim, mont sacré des Samaritains, les grottes de Qumran, où furent découverts les manuscrits de la mer Morte, la mer Morte elle-même et la vieille ville de Naplouse.

AFP
Mercredi 14 Mars 2012

Lu 230 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs