Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conseil provincial de l’USFP Haouz-Marrakech




Conseil provincial de l’USFP Haouz-Marrakech
Les réformes constitutionnelles au cœur des débatsLes socialistes poursuivent leur campagne d’explication et de sensibilisation, au sein du parti de la Rose et au contact avec les citoyens. Lors des conseils provinciaux de la province d’Al Haouz et celui de Marrakech, les leaders du parti des forces populaires ont exposé la conception ittihadie concernant la révision de la Constitution mais ont également présenté le point du vue du parti au sujet des réformes politiques qui doivent accompagner cette révision. Au cours de cette rencontre, la plupart des intervenants ont mis l’accent sur le rôle historique qu’a joué l’USFP pour atteindre l’objectif tant attendu, à savoir celui de la révision de la Constitution, mais ils ont également insisté sur le rôle du parti dans l’étape actuelle. Habib El Malki, membre du Bureau politique, a précisé lors de son intervention la nécessité d’instaurer au sein du parti une nouvelle bonne gouvernance capable de donner des réponses aux grandes questions que vit le pays aujourd’hui. «Seul un parti fort doté d’un appareil dynamique peut permettre à l’USFP de participer à la réussite des défis des réformes constitutionnelles et institutionnelles», a précisé Habib El Malki. Pour lui, la discipline et le fait de rendre des comptes sont des conditions sine qua non pour renforcer le parti et aller de l’avant sur des bases solides. Il a, par ailleurs, mis en exergue, le rôle du parti à travers plusieurs étapes de l’histoire du pays dans le processus des réformes tant au niveau constitutionnel que politique. «On a été les premiers à prendre l’initiative pour réclamer des réformes. Nous étions toujours à l’écoute des citoyens et toujours en perpétuelle analyse des évolutions sur le plan national et international. Nous estimons qu’il est temps de procéder à une révision de la Constitution et à des réformes politiques». Abdelhadi Khairat a, pour sa part, mis l’accent sur le militantisme et la résistance de la région d’Al Haouz, ajoutant que la plupart des anciens militants de la province sont des membres fondateurs du parti des forces populaires. Le membre du Bureau politique a ensuite indiqué que le parti a milité contre le colonisateur et a subi les arrestations, l’oppression et les enlèvements ; pour que le pays en arrive là où il est. Abdelhadi Khairat a expliqué avec sa clarté habituelle le processus des revendications du parti concernant les réformes constitutionnelles et politiques précisant que le vote en faveur de la Constitution de 1996 était politique. Et il a ensuite exposé les tenants et les aboutissants du gouvernement consensuel d’alternance. «Il existe des lobbys qui luttent contre le changement prôné par le parti des forces populaires. Et ils sont toujours actifs de nos jours», a-t-il précisé à ce propos. Et Khairat de s’interroger sur la position de certains partis qui s’opposaient au changement réclamé par l’USFP et qui font l’éloge des réformes actuellement. «Nous voulons un Parlement qui légifère avec de larges prérogatives et qui peut décréter une amnistie générale. Nous voulons aussi un gouvernement élu et responsable. La technocratie n’a plus lieu d’être», a expliqué le membre du Bureau politique. Il a précisé ensuite que le Mouvement du 20 février que le parti a soutenu, adopte les mêmes revendications que l’USFP. Abdelali Doumou, membre du Conseil national et parlementaire a indiqué que le Maroc traverse une étape historique. Il a mis l’accent sur les quatre points essentiels qui font la plateforme de la vision réformiste du parti de la Rose : l’élargissement du champ des libertés publiques, redistribution des pouvoirs et leur indépendance dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle, l’indépendance de la Justice à travers l’intégrité et l’équité et enfin la bonne gouvernance territoriale dans le cadre du projet de la régionalisation avancée.

KAMAL MOUNTASSIR
Jeudi 7 Avril 2011

Lu 424 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs